Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oray
Mehmet Akif Büyükatalay  (octobre 2021) 

Réalisé par Mehmet Akif Büyükatalay. Allemagne/Turquie. Drame. 1h37 (Sortie 27 octobre 2021). Avec Zejhun Demirov, Deniz Orta, Cem Göktas et Ferhat Keskin.

Oray est germano-turc, fait probablement de la troisième génération d'immigrants turcs installés en Allemagne. Ancien délinquant, il est devenu à sa sortie de prison un musulman très pratiquant et partage sa vie avec Burcu, elle aussi germano-turque, mais pas très concernée par la religion.

Un jour, lors d'une dispute, Oray prononce "talaq", ce qui signifie plus ou moins "je te répudie" et contraint le bon croyant qu'il est à s'éloigner trois mois de sa femme. S'il avait prononcé trois fois le fameux "talaq", il aurait été obligé de divorcer...

"Oray" de Mehmet Akif Buyukatalay est un film dans la lignée des œuvres des frères Dardenne. On est loin des fictions françaises tournées ou non par des réalisateurs issus des pays du Maghreb. Il ne sera ici aucunement question d'embrigadement à l'Islam, de soumission de la femme aux lois islamiques et évidemment pas de départ pour le Djihad.

Oray est très croyant, très charismatique aussi quand il raconte à ses "frères" son cheminement vers Dieu et la religion. En France, on en ferait forcément un islamiste. En Allemagne, c'est le poids excessif de la religion sur lui qui est étudié. Cherchant à être un homme juste, à empêcher les autres de tomber dans la délinquance ou à faire le mal, prenant trop au pied de la lettre la parole de Dieu, Oray, jamais macho, se fait du mal à lui-même et risque de perdre sa bien-aimée pour un mot de trop.

La communauté turque, telle qu'elle est décrite dans ce premier long-métrage, paraît avoir trouvé en Allemagne un lieu où vivre sans trop de problèmes sa double identité. D'ailleurs, on ne verra dans ce film aucun "Allemand de souche", sauf quelques convertis.

En revanche, on découvrira des Turcs déjà germanisés passant assez facilement d'une langue à l'autre. Dans une discussion, un des personnages affirmera en plaisantant que dans vingt ans, la population d'origine turque fera vingt pour cent de la population totale allemande et qu'il sera le premier chancelier d'origine turc... Jamais un cinéaste beur n'oserait faire dire pareil dialogue à un étudiant d'origine algérienne ou tunisienne dans un film français.

"Oray" de Mehmet Akif Buyukatalay est au final un film assez minimaliste, souvent filmé en gros plan, au plus près du personnage central qui porte le film sur ses épaules et qui s'avère un comédien exceptionnel. Mention aussi au cinéaste qui utilise certainement beaucoup d'acteurs non professionnels et qui sait leur donner à tous vie.

Ce film devrait être montré à tous ceux qui jouent la carte immigration pour attraper les électeurs français. Ils apprendraient que tout se passe apparemment mieux de l'autre côté du Rhin, preuve que la question principale est d'abord économique puisqu'au temps de Fassbinder, la situation des turcs en RFA n'était pas meilleure que celle des maghrébins en France...

Aujourd'hui, sans doute, mieux vaut-il vivre à Cologne que dans une banlieue d'une région désindustrialisée française.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre
- 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent
- 13 novembre 2022 : Fichu Vendredi 13
- 6 novembre 2022 : Enfin l'automne
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=