Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Baselitz - La Rétrospective
Centre Pompidou  (Paris)  Du 20 octobre 2021 au 7 mars 2022

Le mercredi 27 octobre 2021, à l'occasion de l'intronisation à l’Académie des Beaux-Arts en qualité de membre associé étranger du peintre, sculpteur et graveur néo-expressionniste allemand Georg Baselitz, une de ses oeuvres monumentales, "Zero Dom", a été installé Quai Conti.

Et elle restera in situ pendant la durée de l’exposition "Baselitz - La rétrospective" présentée au Centre Pompidou sous le commissariat de Bernard Blistène, directeur du Musée national d'art moderne au Centre Pompidou, et Pamela Sticht, attachée de conservation en ce lieu, et avec "la complicité" de l'artiste.

Une monstration qui relate l'oeuvre de Georg Baselitz qui, comme celle de Georg Richter, Anselm Kiefer et Sigmar Polke, ses homologues générationnels avec lesquels il forme la triade des "vieux maîtres allemands", navigue entre abstraction, figuration et expressionnisme.

Georg Baselitz, six décennies de création

La monstration se déploie en un parcours chronologique classique scandé par des ensembles d'oeuvres emblématiques, avec le moment-bascule du renversement de la figure qui deviendra sa marque de fabrique, à appréhender en fonction des tropismes de Georg Baselitz.

En premier lieu, la sérialité avec une pratique par cycle dont chacun correspond, indique-t-il, à une nouvelle phase intellectuelle.

Ensuite, l'art mémoriel à travers le souvenir, entre catharsis et résilience impossible. Né en 1938, Georg Baselitz est un enfant de la guerre qui est confronté la tragédie de l'Allemagne avec le régime nazi et les atrocités de la guerre et leurs conséquences liées à la reconstruction du pays dévasté par les bombardements et sa division jusqu'en 1989.

l'exposition en diaporama

D'autre part, le tropisme de l'autoreprésentation avec l'autoportrait, du premier, le "G.- Kopf -Tête G.") en 1960 présenté à l’entrée de l’exposition aux derniers en date, qui capture le phénomène de la vieillesse, de la déliquescence physique à l'effacement du visage qui précède la disparition, et l’inquiétude existentielle face à finitude et à la mort.

A noter qu'un grand nombre de ses oeuvres ultimes réalisées entre 2014 et 2018 sont présentées concomitamment dans l'exposition "Corpus Baselitz" au Musée Unterlinden de Colmar.

Enfin, le visiteur amateur éclairé pourra apprécier les références artistiques de Georg Baselitz, de la tradition picturale médiévale dans le cycle "Héros" et la tradition artistique nordique dan sle cycle "Remix" aux arts premiers africains avec les sculptures de la fin des années 1970, et les hommages à des artistes de Otto Dix à Picasso.

A regarder en préambule à la visite :

en vidéo :
l'exposition in situ
l'entretien publique avec Georg Baselitz en 2018 à l'occasion de la rétrospective à la Fondation Beyeler en Suisse et son interview

en diaporama commenté : l'exposition "Corpus Baselitz" au Musée Unterlinden de Colmar en 2018

 
En savoir plus :

Le site officiel du Centre Pompidou


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 8 mai 2022 : Jour de paix !

Encore tant de guerres en ce jour de célébration de la paix qu'est le 8 mai. Croisons les doigts pour que tout cela s'apaise et n'oubliez pas, la culture est un rempart contre la barbarie... paraît-il.

Du côté de la musique :

"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys
"Peninsular III" de Robin Foster
et toujours :
"Jusqu'à la lumière" de Baptiste W. Hamon
"Désolé pour les fantômes" de Benoît Dorémus
"Torches of freedom" de Burning Heads
"The call" de Mudweiser
"#fakenews" de Dubioza Kolektiv
"A room of mirrors" de Emiliano Gonzalez Toro & Zachary Wilder
"Oui / Cubique" de Pierre de Bethmann
"Ravel influence(s)" de Trio SR9
"Ocean of days" de January Sons
"Say waht you will" le mix #16 de Listen In Bed à écouter

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"George Dandin ou le Mari confondu" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Tout feu Tout femme" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Chaises" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Le chômeur" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"Caligula" au Studio Hébertot
"Le premier sexe" au Théâtre de la Reine blanche
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Livre de l'intranquillité" au Théâtre Les Déchargeurs
"Pardonne-moi de me trahir" au Théâtre Les Déchargeurs
"Tout commence toujours par une histoire d'amour" au Théâtre de Belleville
"Bien sûr oui ok" au Théâtre 13/Glacière
des reprises :
"Peer Gynt" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Dieu habite Dusseldorf' au Théâtre Le Lucernaire
"La Femme qui marche" au Théâtre Pixel
"Les Bijoux de pacotille" au Théâtre 14
"Oh-la-la oui oui - Swing des années folles" au Théâtre de Passy
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Shirley Jaffe - Une américaine à Paris" au Musée national d'art moderne-Centre Pompidou
dernière ligne droite pour "Le Design pour tous : de Prisunic à Moniprix, une aventure française" au Musée des Arts Décoratifs
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle:
un documentaire : "Maître Contout - Mémoire de la Guyane" de Xavier Gayan
en streaming gratuit avec :
"Les chansons que mes frères m'ont apprises" de Chloé Zhao

"Qui vive" de Marianne Tardieu
"Amore" de Luca Guadagnino
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et le cinéma d'Arnaud Desplechin en 4 films

Lecture avec :

"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia
et toujours :
"Fup (l'oiseau canadèche)" de Jim Dodge & Tom Haugomat
"Au printemps" de Karl Ove Knausgaard
"La stupeur" de Aharon Appelfeld
"Le pas de la manu" de Baptiste Deyrail
"Les yeux de travers" de Guillaume Collet
"Russie-Turquie, un défi à l'occident" de Isabelle Facon

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 26 juin 2022 : un festival de festivals
- 19 juin 2022 : Voilà l'été
- 12 juin 2022 : Votez pour la culture !
- 6 juin 2022 : Un festival de nouveautés
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=