Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Out of the Blue
Dennis Hopper  (novembre)  2021

Réalisé par Dennis Hopper. Canada. Drame. 1h30 (Sortie VOD 10 novembre 2021 - 1ère sortie 15 avril 1980). Avec Dennis Hopper, Linda Manz, Sharon Farrell, Raymond Burr, Don Gordon, David L. Crowley et Carl Nelson.

"Out of the Blue", c'est, au départ, une chanson majeure de Neil Young qu'on entendra à plusieurs reprises dans le film de Dennis Hopper.

Sans doute, un paradoxe de plus, pour un film réputé punk que d'être illustré par un chanteur de country rock. Mais si l'on écoute ses paroles, cet hymne à la rock attitude n'est pas loin de l'esprit des Sex Pistols : "Il vaut mieux brûler franchement que s'éteindre à petit feu", "Au revoir tristesse, Bonjour noirceur"...

Oui, c'est vraiment sous le signe de la noirceur, d'un nihilisme crapoteux que s'inscrit le troisième film de Dennis Hopper.

Certains ont peut-être oublié cet homme qui a traversé les marges d'Hollywood pendant cinquante ans. Compagnon de James Dean, héros de l'ère hippie avec son film "Easy Rider" (1969), photographe halluciné dans "Apocalypse Now" de Coppola, il est passé par tous les excès et sans doute à côté d'une carrière encore plus prestigieuse.

En exergue au film, il annonce la couleur : "Pour une personne comme moi, avoir la chance de réaliser un film est un miracle... parce que je n'écoute personne".

Effectivement, "Out of the Blue" de Dennis Hopper reste, quarante ans après sa sortie, un sacré miracle. Bourré d'imperfections, heurté, radical, sans pudeur, il aurait pu être aussi "actor's studio" et aussi léché qu'un film de Cassavetes.

Non, "Out of the Blue" transpire la saleté, la bêtise tragique de ses personnages pas du tout révolutionnaires ni rebelles mais profondément "Amérique très profonde". Il y a même quelque chose de célinien ou plutôt de bukowskien en eux. Car Hopper est finalement très proche d'Eastwood dans sa vision réactionnaire de l'Amérique des perdants-perdus.

Reste la figure pure et fragile de "Cebe" incarnée par l'ovni Linda Manz, vue auparavant dans "Les Moissons du ciel" de Terrence Malick et, qu'hélas, on ne reverra plus...

Jeune fille-garçonne cabossée par la vie, née au mauvais endroit pour pousser comme une fleur délicate, respirant sous la figure titulaire d'Elvis à l'heure où le King est aussi mort que Sid Vicious, elle porte le film de Dennis Hopper. C'est elle qui en fait un objet ruisselant de poésie punk.

Après sa non-carrière cinématographique, seulement ponctuée d'une réapparition (pas étonnante) dans "Gummo" d'Harmony Korine, Linda Manz est morte avant la soixantaine, d'un cancer du poumon, en 2020. C'est vrai que dans "Out of the Blue" de Dennis Hopper, elle n'arrête pas de fumer, préfigurant ce destin lui aussi pas très gai.

Reste un film comme il n'y en a pas eu dix dans l'histoire du cinéma "rock'n'roll", suintant la mort et l'énergie de ceux qui vivent en la côtoyant sans cesse.

Face à Linda Manz, Dennis Hopper se réserve incontestablement le meilleur rôle de sa prolifique carrière. Il réalise aussi un film qu'on peut désormais ranger parmi les classiques, parmi les vrais classiques.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre
- 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent
- 13 novembre 2022 : Fichu Vendredi 13
- 6 novembre 2022 : Enfin l'automne
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=