Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patrimoine mondial en péril
Peter Eeckhout  (Editions Passés Composés)  novembre 2021

Voilà encore un bien bel ouvrage que nous propose les éditions Passés Composés avec cet ouvrage qui s’interroge sur le devenir des grands sites inscrits au patrimoine mondial. L’ouvrage nous parle de sites qui sont menacés d’une destruction pure et simple pour différentes raisons.

Il nous dévoile sept plaies, sept menaces qui touchent ces sites qui sont au final autant de chapitres dans l’ouvrage. Les destructions massives sont évoquées, nous précisant qu’elles ne sont pas seulement l’action de fous de Dieu. On pense alors aux Talibans en Aghanistan et à Daesh à Palmyre, mais aussi à la guerre en Syrie pour la pauvre ville d’Alep qui a bien souffert. Ces destructions massives le sont aussi pour des raisons économiques, l’ouvrage nous donne l’exemple Hasankeyf en Turquie, touché et englouti à cause de la construction d’un barrage gigantesque sur le Tigre. L’ouvrage nous donne aussi d’autres exemples en Amérique du Sud où l’on détruit des sites pour faire des parcelles agricoles.

Le pillage est la deuxième plaie, elle repose souvent sur les fouilles clandestines, motivées par des raisons financières. Après la drogue et les armes, les antiquités, les vestiges représentent la troisième source de revenus illégaux dans le monde. Les musées hésitent de plus en plus à investir dans ces vestiges, ne sachant pas toujours leur provenance. Daesh, à Palmyre, n’a pas fait que détruire, ils se sont beaucoup enrichis avec le trafic d’œuvre d’art.

L’urbanisation est la troisième plaie, le meilleur exemple est celui du Caire et du site des pyramides. L’ouvrage nous montre comment la croissance du Caire en Egypte a vu la ville se rapprocher du site de Gizeh. D’autres exemples sont nombreux, présents et documentés dans le livre, dont le Machu Picchu, menacé par la construction d’un aéroport à proximité.

Le tourisme de masse est aussi une grosse plaie pour les sites menacés. On pense évidemment à Pompéi, à Venise mais aussi à Angkor, objet un très bon chapitre éclairant sur les absurdités touristiques.

J’ai particulièrement aimé la partie concernant les restaurations abusives, notamment au travers de l’utilisation faites des sites pour promouvoir le tourisme. Un excellent chapitre est consacré à Boukhara en Ouzbékistan, ville des milles et une nuit sur la route de la soie, ville d’Aladin et de la princesse Badroulboudour, rebaptisée Jasmine par les studios Disney. L’ouvrage nous montre la reconstruction du site à la demande du président ouzbeck, sans tenir compte des préconisations de l’Unesco.

La sixième plaie concerne les négligences qui sont au final l’effet inverse des restaurations abusives. Elle touche des sites qui manque d’argent pour leur conservation ou leur restauration. C’est le cas de la citadelle du roi Christophe à Haïti, pays en très grande difficultés financières qui a d’autres préoccupations. D’autres exemples nous sont proposés dans l’ouvrage, en Tunisie, en Inde mais aussi en Amérique du Sud avec un superbe chapitre sur les lignes de Nazca au Pérou.

L’ouvrage se termine sur une dernière partie sur les changements climatiques qui menacent particulièrement les sites en position littorale. Il porte surtout sur le problème de l’élévation du niveau de la mer.

L’ouvrage est excellent, passionnant, de très belle qualité avec un superbe papier et on y trouve de très nombreuses photographies qui illustrent parfaitement les textes. Il donne une terrible envie de voyager pour aller visiter tous ces lieux aussi beaux les uns que les autres mais il nous montre aussi les dangers qui reposent sur ces lieux incroyables qui méritent que l’on en prenne le plus grand soin.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Peter Eeckhout


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 4 décembre 2022 : L'hiver approche
- 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre
- 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent
- 13 novembre 2022 : Fichu Vendredi 13
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=