Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'événement
Audrey Diwan  (novembre 2021) 

Réalisé par Audrey Diwan. France. Drame. 1h40 (Sortie 24 novembre 2021). Avec Anamaria Vartolomei, Kacey Mottet Klein, Luàna Bajrami, Louise Orry-Diquéro, Louise Chevillotte, Pio Marmai, Sandrine Bonnaire et Leonor Oberson.

Lion d'Or à Venise, adoubé par l'auteure, "L'événement" d'Audrey Diwan ne passera pas inaperçu.

Pour son deuxième film, la cinéaste touche-à-tout qui a, entre autre, créé le magazine gratuit "Stylist" et écrit le scénario de "Bac Nord" de Cédric Jimenez, a frappé fort en adaptant à l'écran le livre le plus personnel d'Annie Ernaux.

Ce n'était pas gagné car la romancière pratique l'auto-fiction depuis toujours, et sa littérature est d'abord dans les mots et n'implique pas forcément une représentation par la fiction.

Pendant longtemps, c'est donc le théâtre qui s'est emparé des textes d'Annie Ernaux. Servie par des comédiennes d'exception, elle a toujours été propice à des spectacles denses et émouvants, en général des monologues. On se souvient récemment de Marianne Basler, déchirante dans "L'autre fille".

Il a fallu attendre les années 2020 pour qu'enfin le cinéma se mette au diapason. Avant "L'événement", Danielle Arbid a donné une version cinématographique convaincante d'un autre roman d'Annie Ernaux, "Passion simple" avec Laetitia Dosch.

Si Danielle Arbid a pris des libertés avec le texte d'Annie Ernaux, Audrey Diwan est restée au plus près de "L'événement". Elle suit le personnage d'Anamaria Vartolomei presque jour après jour, alors que grandit en elle un fœtus non désiré.

On est en 1964, Anne est étudiante. Une bonne élève programmée comme l'espère ses professeurs pour devenir enseignante. D'origine modeste, elle vit dans une résidence universitaire et a commis un seul "faux pas" : être amoureuse d'un garçon et tomber enceinte de lui.

Comme ils n'appartiennent pas à la "même classe sociale", pas question de mariage ni d'aide pour résoudre la question. Anne est désormais seule pour décider de son destin : soit devenir fille-mère ou avorter.

Si elle choisit la première solution, fini l'espoir de changer de condition ; si elle choisit la seconde, elle va découvrir la descente en enfer promise aux femmes en ces temps moralistes du gaullisme triomphant tant vanté aujourd'hui...

On pourra peut-être reprocher – ce que ne fait pas Annie Ernaux qui trouve le "film juste" - d'avoir gommé un peu le côté "Bourdieu" du livre. Annie (et pas Anne, prénom bourgeois) explique que ce qui lui arrive est un retour en arrière "social", qu'elle est de nouveau considérée comme une "fille de rien" promise à une condition inférieure.

Audrey Diwan, scénariste du très droitier "Bac Nord" ne pouvait sans doute pas creuser ce sillon. Dans son film, Anamaria Vartolomei (qui n'échappera pas au César) est une Annie Ernaux déterminée, presque féministe dans son volontarisme. C'est d'abord en tant que femme qui se veut libre qu'elle agit. Tant pis pour la dimension sociale et pour le rôle de la mère d'Anne tenue par Sandrine Bonnaire qui est un peu sacrifié...

Ceux qui n'ont pas lu Annie Ernaux ne feront pas ce reproche et verront surtout ce qu'était l'avortement avant sa légalisation. Ils suivront le "chemin de croix" d'une jeune fille qui pouvait y laisser sa peau. Particulièrement glaçante seront les scènes avec Anna Mouglalis, transfigurée en "faiseuse d'anges" comme on disait à lors.

"L'événement" d'Audrey Diwan ne souffre ainsi pas trop de sa dépolitisation et aura la nécessaire vertu de rappeler aux ennemis de la Loi Veil, et de celles qui l'ont améliorée, qu'un retour en arrière n'est décemment pas possible.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 janvier 2023 : Culture pour tous !
- 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !
- 15 janvier 2023 : C'est la rentrée pour de vrai !
- 8 janvier 2023 : 2023, l'année des exploits !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=