Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Julien Ribot
Do You Feel 9 ?  (December Square)  octobre 2021

On ne tombe pas tous les jours sur ce genre disque. Il aura fallu "neuf longues années" à Julien Ribot pour écrire ce Do you feel 9 ?, son cinquième disque.

Julien Ribot est un "artiste visuel, réalisateur et auteur-compositeur-interprète français, dont le monde se situe à la lisière de la pop music, du film d’animation expérimental et de l’art contemporain, en utilisant une certaine grammaire du psychédélisme. Depuis 2015, il s'oriente vers la création de performances qu'il nomme « Films-Expériences » télescopant film expérimental d'animation et musique jouée en live. Il crée des dispositifs immersifs in situ de très grandes dimensions, intégrant vidéo-mapping et création sonore, permettant d’explorer les mythes réels et fantasmés des lieux/thèmes et de leurs histoires, à travers l’utilisation de cadavres exquis visuels. Par l’entremise de ces performances / expériences, il cherche ainsi à initier des synesthésies pour susciter un émerveillement magique auprès de son public." comme on peut lire dans sa biographie.

Le résultat est très largement à la hauteur du travail que cela a dû lui demander. Qualifié de "total" Do you feel 9 ? est une sorte de conte, l’histoire de Neon Juju "personnage hermaphrodite qui se donne naissance à lui-même, et qui termine sa vie en inventant un nouveau langage avant de se disperser dans l'univers". Rapport ou pas, le nombre 9 représente la marque de l'accomplissement final, l'universel, il est celui qui ouvre les horizons, élève les consciences. Il est associé à l'amour et au positif.

Ce Do you feel 9 ? est surtout un disque absolument époustouflant dans le fond comme dans la forme. Incroyable dans sa maîtrise de l’écriture, dans son architecture, dans sa façon de traiter la matière sonore : dans les arrangements et l’orchestration rappelant parfois Ron Geesin, le travail sur le son (le diable se cache dans les détails : ici dans son traitement, les effets, le travail sur les timbres) et dans ce qu’il transmet d’émotions (ce côté lumineux, solaire, mais avec des touches mélancoliques). Et puis il y a cette efficacité mélodique, cet abrégé d’une certaine idée de la pop musique : MGMT, The Beatles, Todd Rundgren, King Crimson, Mercury Rev et puis beaucoup Pink Floyd et Bowie, surtout Bowie (cf. par exemple "We obi diva") à la fois digéré mais jamais tape-à-l'œil. Bref ce disque est une totale réussite, un disque considérable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Vega de Julien Ribot
Julien Ribot parmi une sélection de singles (janvier 2012)
Julien Ribot en concert au Nouveau Casino (30 novembre 2005)
L'interview de Julien Ribot (10 avril 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Julien Ribot
Le Bandcamp de Julien Ribot
Le Facebook de Julien Ribot


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie

• Edition du 2023-01-22 :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
 

• Archives :
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
44èmes Rencontres Trans Musicales de Rennes - Les Trans 2022 - Astéréotypie - Dalle Béton - Sarakiniko - Vicky Veryno - Grace Cummings
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Midget! (émission 12 saison 4)
Magdalena Geka & Kishin Nagai - Béla Bartók : Sonatas & Rhapsodies For Violin And Piano
Banjo Metal Nation - Resonator
Frank Rabeyrolles - Boat Songs
Magon - Enter by the narrow gate
Band of Dogs - Vol III.
Bonkers Crew - Coco Chérie
Freak It Out - Re:[activate]
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Thomas VDB (émission 11 saison 4)
Houle - Houle EP
LUX the band - Gravity
- les derniers albums (7029)
- les derniers articles (320)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=