Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les détectives sauvages
Roberto Bolano  (Editions de l'Olivier)  novembre 2021

Il n’aura pas échappé aux lecteurs du dernier Goncourt que l’écrivain sénégalais a en préface de son superbe ouvrage cité un passage d’un livre de Roberto Bolaño, Les détectives sauvages. C’est dire l’influence que peut encore et toujours avoir cet auteur chilien sur les écrivains actuels. On comprend bien pourquoi les éditions de l’Olivier ont fait le choix de publier l’intégrale des écrits de cet auteur dans une collection qui devrait rassembler plusieurs livres.

Voilà que vient de sortir le cinquième tome de ces œuvres complètes, un tome consacré à un seul ouvrage du génie chilien, intitulé les détectives sauvages. Paru en 1998, Roberto Bolaño nous annonçait un roman qui pour lui comporte autant de lectures qu’il contient de voix. Il disait que son livre pouvait se lire comme une agonie, mais aussi comme un jeu.

En lisant cet ouvrage, on comprend ce message de l’auteur. Les détectives sauvages est un grand livre, il fait partie des ouvrages qui marquent dans la littérature latino-américaine et on comprend pourquoi il fournit à lui seul un tome des œuvres complètes de l’auteur proposé par les éditions de l’Olivier.

En 1975, Juan García Madero abandonne ses études pour se consacrer à la poésie. Il plonge dans les bas-fonds de Mexico et fait la rencontre d’Ulises Lima et Arturo Belano, chefs de file des réal-viscéralistes, un groupe de poètes avant-gardistes. Accompagnés d’une prostituée nommée Lupe, les trois hommes se lancent à la recherche de la poétesse mythique Cesárea Tinajero, dont la trace se perd dans le désert… Parviendront-ils à la retrouver ?

De Barcelone à Paris, d’Israël à la Californie, Roberto Bolaño nous offre l’épopée lyrique d’hommes en quête de la vraie vie, "le voyage infini de gens qui furent jeunes et désespérés mais ne s’ennuyèrent jamais", selon Enrique Vila-Matas.

Même si cet ouvrage est un pavé, que je n’avais encore jamais lu, il est une expérience de lecture incroyable et l’auteur m’apparaît de plus en plus au fil de la lecture de cette collection comme un auteur incontournable.

Construit autour de trois parties, il s’ouvre sur le journal d’un Mexicain, entouré d’une bande de jeunes poètes et se termine par le récit de son périple avec deux personnages de Mexico jusqu’au désert de Sonora pour retrouver une poétesse et aider une jeune fille qui cherche à fuir l’homme qui l’exploite.

Entre ses deux parties se trouve une énorme partie, très longue qui brise les codes du roman et la trame de l’histoire, constitué d’une multitude de témoignages et d’anecdotes au sujet des personnages qui accompagnent le jeune Mexicain. Le lecteur se retrouve embarqué aux quatre coins du monde. On comprend alors la phrase de l’auteur définissant son livre, avec autant de lectures qu’il contient de voix. Evidemment, certaines voix ont plus de poids que d’autres, ouvrant une voie vers la troisième partie.

Dire que la construction de cet ouvrage est parfaitement maîtrisée est un euphémisme. La perfection n’existe pas mais on peut estimer qu’avec cet ouvrage on s’en approche. On ne s’ennuie jamais dans ce livre, on se surprend à relire certaines pages, on se dit que Bolaño est un grand dingue, un génie incroyable, un auteur immensément talentueux.

Je n’ai pas encore lu 2666, un autre ouvrage de Bolaño parait-il tout autant génial, qui sera prochainement publié par les éditions de l’Olivier. La lecture de cet ouvrage me donne une terrible envie de le lire. Après avoir été fasciné par la lecture de La littérature nazie en Amérique, je dois avouer que cet ouvrage m’a procuré le même plaisir de lecture. Les détectives sauvages est un très grand livre, un livre que l’on peut aisément qualifier d’ouvrage culte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Oeuvres complètes I" du même auteur
La chronique de "Oeuvres complètes II" du même auteur
La chronique de "Oeuvres complètes III" du même auteur
La chronique de "Oeuvres complètes IV" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=