Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tokyo revisitée
David Peace  (Editions Rivages)  mars 2022

Enfin ! Il était temps ! On attendait le retour de David Peace depuis un petit moment déjà. Dix ans déjà que David Peace ne nous avait pas proposé un ouvrage depuis les deux premiers volets de sa trilogie japonaise que sont Tokyo année zéro et Tokyo ville occupée. Voilà donc qu’il nous propose le troisième volet avec Tokyo revisitée.

Quel bonheur donc de retrouver l’écriture de David Peace, sûrement l’un des auteurs les plus doués pour ce qui est de la littérature contemporaine. Il nous envoie dans le Tokyo de l’après-guerre, en 1949. Shimoyama, le président des chemins de fer japonais a disparu. Son corps ne tarde pas à être retrouvé, démembré sur une voie ferrée. Meurtre ou accident ?

Shimoyama venait de procéder au licenciement de 30 000 travailleurs du rail et il était donc devenu une cible potentielle. Harry Sweeney, flic désabusé du Montana, se retrouve chargé d’enquêter, mais il se perd en conjectures. L’affaire rebondit en 1964 lorsqu’un auteur qui devait écrire sur l’affaire Shimoyama disparaît. Cette fois, c’est un détective privé, Murota Hideki, qui tente de remonter la piste. L’affaire rebondira une dernière fois en 1989, alors que l’empereur Hirohito est mourant. Donald Reichenbach, un ancien agent de la CIA devenu un brillant traducteur, semble rattrapé par son passé...

Rassurez-vous, avoir lu les deux précédents ouvrages pour pouvoir apprécier ce nouvel opus n’est pas nécessaire. Il y a néanmoins un très fort risque que vous ayez envie d’investir dans les deux précédents en poche une fois votre lecture terminée.

De nouveau, l’ouvrage s’appuie donc sur un réel fait divers japonais qui va permettre à l’auteur de nous parler du japon de l’après-guerre, d’un pays traumatisé par la défaite et l’humiliation mais surtout d’un pays occupé par les américains. L’ouvrage repose sur une triple temporalité qui correspond aux trois personnages principaux de l’ouvrage : 1949 autour du flic désabusé, 1964 autour du detective privé puis 1989 autour de l’ancien agent de la CIA.

Un gros travail de recherche concernant cette affaire très connue au Japon a été réalisé par l’auteur, nécessitant d’analyser les nombreuses théories concernant la mort de cet homme. Transformé alors en objet littéraire, l’ouvrage nous dévoile un Japonais assez fascinant qui avait pour passion le rail et les trains mais aussi les voyages qu’il a fait en grand nombre.

Sous la plume de David Peace, ce chef d’entreprise intransigeant, qui n’hésita pas à envoyer au chômage de nombreux ouvriers laisse transpirer de la sympathie. Il est presque attachant, d’où moins son histoire.

Une des qualités du livre, qui a fait que j’ai beaucoup aimé le lire, tient dans sa dimension historique, dans l’analyse faite par l‘auteur de l’occupation américaine du Japon après la guerre dans un contexte de guerre froide et de traque ou chasse des communistes. Les américains voyaient dans la mort du président des chemins de fer japonais l’œuvre de méchants communistes, prêts à tout pour déstabiliser le Japon. L’autre qualité de l’ouvrage repose sur l’écriture de l’auteur, magnétique et précise, celle qui aboutit à des romans noirs, très noirs n’ayant rien à envier aux ouvrages du maître James Ellroy. Tokyo revisitée est un excellent ouvrage, une lecture qui marque pour longtemps.

 

En savoir plus :
Le Facebook de David Peace


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=