Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Années20
Elisabeth Vogler     (avril 2022) 

Réalisé par Elisabeth Vogler. France. Comédie dramatique. 1h25 (Sortie 27 avril 2022). Avec Alice de Lencquesaing, Noémie Schmidt, Manuel Severi, Paul Scarfoglio, Zoé Fauconnet, François Rollin et Adil Laboudic.

Avant toute autre chose, "Années20" d'Elizabeth Vogler restera dans les annales comme une prouesse cinématographique, une performance conceptuelle qui n'a jamais eu - vraisemblablement - de précédents.

En effet, il s'agit ici de suivre un film en un plan séquence sur 6 kilomètres, tourné dans Paris, et cela en ne se facilitant pas la tache puisqu'on n'y suivra pas un ou plusieurs personnages statiques ou se déplaçant de la plus rectiligne des manières.

Au contraire, dans "Annés20" d'Elisabeth Vogler, les personnages vont être multiples et, partant de la Pyramide du Louvre, on va emprunter à pied, en rollers ou en deux roues, un long chemin qui aboutira aux Buttes-Chaumont, avec un final qu'on ne dévoilera pas et qui ajoute encore à la difficulté de l'entreprise.

Pour être complètement clair, Elisabeth Vogler a repris le dispositif de "Slacker" (1990), le film culte de Richard Linklater inspiré plus ou moins de la "Ronde" de Max Ophüls.

Dans chaque scène, intervenait à un moment un personnage qui devenait le centre de la séquence suivante, faisant ainsi bifurquer "Slacker" en permanence. Le trublion pouvait intervenir dans la scène ou bien simplement passer dans le champ.

Dans les deux cas, la caméra cessait de s'intéresser à ceux auxquels il s'était joint pour le transformer, un court instant, en personnage principal prêt à subir un peu plus tard le même sort que ses devanciers... En visionnant le film, on s'apercevra que le procédé est bien plus simple à voir qu'à expliquer.

En y ajoutant la contrainte d'un plan séquence dans une grande ville peuplée, qui va peser dans le tournage et fournir moult problèmes à résoudre, qui auront aussi l'avantage de faire office d'aléas, Elisabeth Vogler se complique encore la vie.

Le film voulait marquer la fin du premier confinement, en saisissant son retour à la "normale", on peut affirmer qu'il y réussit totalement et que c'est un vrai plaisir de se perdre avec la réalisatrice dans ce Paris en train de revivre.

Mais "Années20" d'Elisabeth Vogler, comme son titre l'anticipe, cherche également à donner une dimension générationnelle à son propos. Les 14 séquences qui font s'entrecroiser une bonne vingtaine de personnages sont majoritairement constituées de dialogues entre jeunes gens et ce n'est pas un hasard si la moins réussie des saynètes est jouée, on peut l'affirmer, par François Rollin en producteur de stand-up.

Le reste de la population sur l'écran vit et s'exprime "jeune". Avec peut-être , mais Paris s'y prête sociologiquement, une légère surreprésentation des jeunes bourgeois, ceux qu'on nomme les "bobos".

Reste, qu'à l'exception de deux ou trois séquences pas totalement réussies - ce qui est un bon résultat statistique - la mayonnaise prend et que, peu à peu, on sent naître, de cette confusion que se plaît à montrer le film, la possibilité pour tous les protagonistes, de faire un corps unique dont l'union pourrait faire la force...

On n'en dira pas plus pour que chacun puisse se faire son opinion sur un film qui clivera principalement par sa forme. Si l'on estime que le septième art en est vraiment un, "Années20" d'Elisabeth Vogler mérite un coup d'œi

On peut parier sur son devenir : réussira-t-il ou pas dans sa volonté de faire date ? Si le film n'y parvient pas, il devrait néanmoins donner des idées à d'autres jeunes cinéastes qui eux aussi refusent le conformisme narratif ou la déconstruction facile. A suivre...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=