Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Génération Mitterrand
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  avril 2022

Fresque politique écrite par Léo Cohen-Paperman et Emilien Diard-Detoeuf, mise en scène de Léo Cohen-Paperman, avec Léonard Bourgeois-Taquet, Mathieu Metral et Hélène Rencurel.

La Compagnie des Animaux en Paradis s'est engagée dans l'ambitieux projet de dresser, sous forme sérielle intitulée "Huit rois (nos présidents)", la fresque politique de la Cinquième République illustrée par le portrait théâtral de ses présidents. Initiée par l'excellent "La Vie et la mort de J. Chirac, roi des français", elle se poursuit avec l'opus "Génération Mitterand" dont Léo Cohen-Paperman et Emilien Diard-Detoeuf ont conçu la partition qu'ils qualifient d'"autopsie tragi-comique des utopies d’une génération".

En effet, elle ne propose pas de portrait au sens premier du terme du président François Mitterrand, dont les surnoms, du fabuleux "Le Sphinx" au faussement "Tonton" davantage flingueur que comptine pour "enfant do", en passant par "le Prince des métamorphoses" révèlent la personnalité paradoxale d'un homme à l'ambition tenace, au passé comportant des épisodes troubles et au trajet politique à virages multiples par son sens de l'accommodement idéologique.

Mais une esquisse subjective par des personnages fictionnels considérés comme représentatifs de la génération des trentenaires flouée par ce conservateur de droite devenu le héraut d'une utopie libertaire de gauche, la queue de comète de celle des baby-boomers et aujourd'hui devenus des seniors macroniens et ce dans un registre héroïco-comique relatant leurs souvenirs autobiographiques en résonance avec des épisodes de la vie politique et présidentielle.

Et précisément, trois personnages qui, à l'instar de la majorité de leurs concitoyens en leur temps, et quel que soit leur degré de conscience politique, ont été grillés sur broche par la rouerie présidentielle largement consolidée par le publicitaire expert en communication qui avait déjà inventé le slogan de "La force tranquille" qui avait embobiné les électeurs du premier septennat, ceux de la pérenne "France grise" qui veut que tout change sans que rien ne change.

A savoir Jacques Seguela avec son concept marketing de "Génération Mitterrand", qui contribuera largement à la réélection de François Mitterrand, et qui de fait, sans le savoir quoi que, correspond à une réalité socio-politique celle de la génération"dindon de la farce" toutes origines sociales confondues.

Il en résulte un opus à la structure presque classique, en trois actes axés sur des moments politiques aussi révélateurs qu'emblématiques, la fin du printemps social, la montée du Front national avec le contre-feu de l'instrumentalisation de l'association SOS Racisme, et la construction de l'Europe.

Chacun est mené par un des trois protagonistes sinon idolâtres mitterrandiens du moins hypnotisés par le Kaa de l'Elysée qui, par ailleurs, ne partagent pas du tout les mêmes convictions qui constitue un prologue en forme de pugilat aussi lénifiant que représentatif de la situation actuelle en l'année 2022 d'élection présidentielle.

Dans une scénographie minimaliste d'Anne-Sophie Grac, quelques éléments de décor mobilier, et sous la direction de Léo Cohen-Paperman l'entreprise est rondement menée par Léonard Bourgeois-Taquet, Mathieu Metral et Hélène Rencurel qui interviennent efficacement avec une maîtrise frégolienne dans un jeu multi-rôles.

Celui des intervenants principaux appartenant en sus à la même sphère familiale, et respectivement, l'enseignant progressiste proto-woke, l'ouvrier communiste bas du front et la journaliste et féministe mouvance hystérique, de certaines figures connues tel Pei Ming, l'architecte de la Grande Pyramide du Louvre dans une hilarante séquence, et du président avec l'utilisation signifiante de la fameuse écharpe rouge.

Le spectacle à la belle sagacité s'avère une réussie déclinaison de la comédie du pouvoir et d'une moliéresque farce des dupes.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=