Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bertrand Betsch
J'ai horreur de l'amour  (Microcultures)  avril 2022

Un nouvel album de Bertand Betsch est toujours un évènement pour moi. J’aime la musique et l’univers de cet artiste depuis ses premiers disques et notamment La soupe à la grimace, que j’écoute régulièrement.

Quel plaisir donc d’insérer dans ma chaîne ce nouveau disque constitué de neuf titres de neufs magnifiques. Un album au titre évocateur, peut-être provocateur aussi, J’ai horreur de l’amour qui s’appuie comme toujours sur des superbes titres qui nous parlent forcément. Un titre qui est aussi celui d’un très bon film avec l’excellente Jeanne Balibar au casting.

C’est un album sombre qu’il nous propose, on imagine d’ailleurs quel type de médicament se trouve sur la langue de la personne sur la pochette (très belle photo au passage, je trouve, qui correspond bien à ce que l’on va trouver dans le disque).

Mélancolique dans les textes et dans la musique, Bertand Betsch signe de nouveau paroles et musique, réalise les arrangements, l’enregistrement et le mixage, s’accordant l’aide de Salomé Perli pour le violon et le piano sur le titre "Ultraviolet".

Avec cet album, Bertand Betsch poursuit son petit bonhomme de chemin, lui qui a déjà une vingtaine de disques à son actif, ravissant son public à chaque fois avec ses mélodies entêtantes, son timbre de voix particulier, sa voix désenchantée ici et son regard sur notre monde si juste.

L’amour dont il nous parle n’est pas celui qui rassemble ou qui unit, celui qui fait briller les yeux. Il est plutôt celui qui détruit, qui sépare et qui fait couler des larmes. Au fil des titres, il nous en fait l’analyse, remettant en cause ses avantages pour n’en montrer que les défauts. C’est bien du désamour qu’il nous parle au final aboutissant même à la mort, très présente dans l’album, le clôturant même sur le dernier titre "Deadline".

Emouvant, l’auteur donne l’impression de se dévoiler en écho à notre monde et nos sociétés. On se laisse s’abandonner à ses côtés en écoutant ses musiques émouvantes, parfois déchirantes quand la guitare se crispe pour s’imprégner de l’univers de l’artiste. La tristesse est la genèse de cet album qui confirme que ce sujet est une source inépuisable pour la musique.

Salutaire et bouleversant, J’ai horreur de l’amour, dont la simple lecture du tracklist pourrait pousser un suicidaire à passer à l’acte, est un magnifique disque que je vous recommande vivement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Pas de bras, pas de chocolat de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La chaleur humaine de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Je Vais Au Silence de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Le temps qu'il faut de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La nuit nous appartient de Bertrand Betsch
La chronique de l'album My love is for free de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La Vie Apprivoisée de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Tout doux de Bertrand Betsch
La chronique de l'album Pour mémoire de Bertrand Betsch
La chronique de l'album La traversée de Bertrand Betsch
Bertrand Betsch en concert au Café de la Danse (9 mars 2005)
Bertrand Betsch en concert au Festival Détours de chant #16 (édition 2017)
L'interview de Bertrand Betsch (23 janvier 2007)
L'interview de Bertrand Betsch (janvier 2012)
L'interview de Bertrand Betsch - Seconde partie (janvier 2012)
L'interview de Bertrand Betsch (dimanche 17 novembre 2013)
L'interview de Bertrand Betsch (février 2015)
L'interview de Bertrand Betsch (mecredi 11 mai 2016)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Bertrand Betsch
Le Soundcloud de Bertrand Betsch
Le Facebook de Bertrand Betsch


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 7 août 2022 : On prend la Route du Rock
- 31 juillet 2022 : petite édition estivale
- 24 juillet 2022 : restez au frais
- 17 juillet 2022 : PopIn Triste !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=