Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock #30 (édition 2022) - Jeudi 18
Black Country, New Road - Geese - Wet Leg - Yard Act - Fontaines D.C. - Working Men's Club  (Le Fort de Saint-Père, Saint-Malo)  du 17 au 20 août 2022

Trois ans d’attente pour retrouver le Fort de Saint-Père, les copains et le camping. Ça m’a fait un bien fou ! Pour l’occasion j’ai même testé le TGV direct Paris – Saint-Malo, en prenant la navette pour une arrivée sur le site assez tôt.

Cette année, mon jour, c’était le jeudi parce que j’allais revoir trois groupes que j’aime beaucoup. J’ai commencé en retrouvant des amis qui n’étaient pas venus au festival depuis une dizaine d’années et j’ai pris mon apéro auditif avec les Black Country, New Road, assez calme mais finalement très bonne entrée en matière pour vraiment retrouver ces sensations vraiment propres à ce festival que j’aime tant. A réécouter et voir hors festival dans une ambiance plus feutrée. Ils m’ont fait penser à la scène folk du milieu des années 2000 (c’est un compliment).

Il est 20h, je décide d’écouter Geese de loin et profite qu’il fasse encore jour pour revoir les têtes connues d’inconnus qui comme moi, viennent au festival tous les ans. Les cheveux sont devenus poivre et sel et les épaules portent souvent des bouts de chou qui découvrent leur premier festival. En discutant aves les copains pendant le concert de Geese, je remarque la clique Wet Leg composée des filles (Wet Leg) et des garçons (Hairy Legs) au milieu de la foule en train d’écouter, alors qu’ils montent sur scène dans 20 minutes ! Je pense être la seule à les avoir reconnus, pas certaine qu’ils soient si tranquille de mon côté de la Manche !

Alors oui, il a eu un matraquage, et avant que celui-ci commence en France, il avait déjà bien commencé au Royaume-Uni, j’en ai eu marre a la longue mais j’ai acheté l’album a sa sortie et vu le groupe la veille de sa sortie dans une petite salle de 500 personnes a Kingston, au sud-ouest de Londres. C’était un peu la boom du lycée et j’ai pris un coup de vieux mais j’avais hâte de les voir en festival sur une grande scène (entre temps le groupe part faire première partie de Harry Styles… dans les stades !). J’avoue avoir préféré en ambiance intimiste mais j’ai pas été déçue de leur prestation, au contraire, j’ai chanté tous les morceaux. Contente d’avoir entendu "Supermarket", ma préférée de l’album et d’avoir autant de sourires dans le public et sur la scène.

Autre groupe que j’avais hâte de voir en festival après un concert dans un club de Soho à midi un samedi de janvier avec peut-être 300 personnes (dont Steve Lamacq) : Yard Act, sur la scène des Remparts. J’ai une obsession pour ce groupe depuis la sortie du single "Fixer Upper" (sur l’EP Dark Days). J’aime autant la musique (je danse autant dans ma cuisine qu’en attendant le bus) que les textes très sarcastiques. Fan de poésie anglaise, ça m’aide sans doute à apprécier plus ce groupe qui divise beaucoup ici. Un peu comme la coriandre, il y a les pour et les contre mais pas de milieu. Ils sont vraiment nés pour la scène. Energie contagieuse et les premiers slams de cette année sont assurés par deux frangins qui sont mes potes de la Route du Rock depuis ma première fois en 2004. Yard Act a mis la barre très haut et autant vous l’avouer des maintenant : c’était pour moi le meilleur concert cette année.

Pourtant, Fontaines D.C. juste après sur la scène du Fort ont mis le paquet. Presque un peu trop niveau lumières, et j’ai vraiment du mal à prendre des photos et à focusser avec mes yeux astigmates. Je vais être honnête de suite : je manque d’objectivité avec mes Irlandais préférés, et ce depuis que j’ai entendu "Too Real" pour la première fois en 2018. C’est seulement la quatrième fois que je les vois mais j’ai fait toutes les configurations de salle, de la petite à Kingston à Alexandra Palace (Ally Pally pour les intimes) avec 10.000 personnes en novembre dernier. Ils ouvrent avec "In ár gCroíthe go deo" qui ouvre leur dernier opus Skinty fia sorti cette année et je brulais de l’entendre live. Puissance absolue mais beaucoup de problèmes de micro pour Grian. Ils enchaînent les morceaux puissants taillés pour ce genre de scène, même si je regrette toujours ce trop de show lumière. Ils terminent avec "I love you" qu’ils avaient joué pour la première fois en novembre dernier à Ally Pally. Il a gagné en puissance ce morceau, aidé par un Grian toujours habité. Je les revois en novembre à Londres, je brûle déjà d’impatience.

J’ignore le dernier concert sur la scène des Remparts pour faire une pause en attendant Working Men’s Club sur la scène du Fort, qui manquait un peu de substance à mon goût mais je suis quand même restée jusqu’à la fin, soit 2 heures du matin.

 

En savoir plus :
Le site officiel du Festival La Route du Rock
Le Facebook du Festival La Route du Rock

Crédits photos : Jasmina Vulic


Jaz'         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2023-02-05 :
La Mare Aux Grenouilles #60 - Talk Show Culturel
This Immortal Coil - The World Ended a Long Time Ago
Laura Cox - Head Above Water
She Owl - Invisible Heart
La Féline - Tarbes
Ichiro Onoe - Messages from water
Olivier Temime - Inner Songs
Me and My Friends - Before I saw the sea
Archi Deep - What's our name ?
Rivière - Dans la splendeur EP
Dirty Deep - Lana Desôza - Diamond Dog - Who Parked the Car - Ni Vus Ni Connus
Listen in Bed - DJ Jerri (émission 17 saison 4)

• Edition du 2023-01-29 :
Billy Nomates - Cacti
Listen in Bed - Les dix chansons préférées de Maxime Chamoux (Pharaon de Winter) (émission 16 saison 4)
Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk - Prokofiev Violins Concertos
Paddang - Skopitone Sisko - Madam - Gliz - Dropdead Chaos - Ni Vus Ni Connus
Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid - Un violon dans l'histoire
Louis-Noël Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises - An Unexpected Mozart
Quatuor Van Kuijk - Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1
Guilhem Fabre - Bach / Rachmaninov
-Bat- - Quadrachromie
 

• Archives :
Listen in Bed - Daisy (émission 15 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #59 - Talk Show Culturel
Haylen - Archie Deep - Le Grand Mal - Rivière - Treponem Pal - Ni Vus Ni Connus
Patrick Burgan - Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling
Isil Bengi - Agni Kunda
Mojo Sapiens - Empire of Dust
Gaz Coombes - Turn the car around
Gaspard Guerre - Translation Mao
Sker - Insomnia EP
Cancre - Tout s'efface
Fabrizio Chiovetta - Schumann
Listen in Bed - C'est la vie qui veut ça (émission 14 saison 4)
Lunt - Remember we were waiting for the snow
Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux - Rendez-vous
Muyiwa Kunnuji's Osemako - A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)
Sun - Brutal Pop II EP
Augenwasser - The Big Swin
Monsieur Lune - Écrans Plats
Not Scientists - Bilbao Kung-Fu - Grandma's Ashes - Paradis Minuit - Ni Vus Ni Connus
Nicolas Jules - Carnaval Sauvage
Listen in Bed - The fine print (Euphoria) (émission 13 saison 4)
La Pietà - Interview
Stan Mathis - 57.75
Emmanuel Borghi Trio - Watering the good things
Nathan Roche - A Break Away
Maîtrise des Bouches du Rhône - Asmarä Choeur de chambre - Requiem de Fauré - Poulenc - Henric
Shijin - Playful
Quatuor Psophos - Haydn - Opus 54
Les Lullies - Dernier soir
La Mare Aux Grenouilles Spéciale 2022 - Talk Show Culturel
- les derniers albums (7039)
- les derniers articles (322)
- les derniers concerts (2360)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1119)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=