Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il n'y a pas de Ajar
Les Plateaux Sauvages  (Paris)  septembre 2022

Monologue dramatique de Delphine Horvilleur interprété par Johanna Nizard dans une mise en scène d'Arnaud Aldigé et Johanna Nizard.

Pour sa première incursion dans le registre théâtral, l'essayiste et conteuse Delphine Horvilleur a choisi la notion et concept d'identité en composant "un monologue contre l'identité, un seul en scène qui s'en prend violemment à toutes les obsessions identitaires du moment".

Elle indique avoir été inspirée par Romain Gary, romancier adepte de l'héteronymie, notamment sous le pseudonyme d'Emile Ajar qui lui a valu d'être pour une seconde fois lauréat du Prix Goncourt avec "La vie devant soi", et de la pratique de l'auto-mytho-biographie, pour célébrer la vertu salvatrice de l'émancipation des dogmes et de la réinvention permanente de son identité.

Avec "Il n'y a pas de Ajar", titre en forme de détournement d'une phrase-citation ce qui n'aurait pas déplu à Romain Gary qui usait du potentiel humoristique des proverbes et locutions, Delphine Horvilleur brasse de manière réflexive et kaléidoscopique de nombreux sujets contemporains délétères, sources de clivage et, pour le moins, de crispations sociétales qui le thème de l'identité et ses corollaires, l’appartenance et de la filiation.

Dont, et entre autres, le phénomène d'archipellisation, le communautarisme de tous bords politiques, sociaux et confessionnels, le repli identitaire, la compétition victimaire, le postulat du "trans" dans le processus de subjectivation et, cristallisées autour du thème de l'identité et de ses corollaires, l’appartenance et de la filiation, et, étant également rabbin au sein de l’association Judaïsme en Mouvement et directrice la revue de pensées juives "Tenou’a", la judaïté.

De plus, elle soutient que le "je", au demeurant porteur d'un héritage "avec pour mission consciente, inconsciente, ou divine, de le transcender", n'existe pas n'étant qu'une fulgurance temporelle capable de toutes les métamorphoses.

Delphine Horvilleur procède judicieusement non par voie maïeutique, telle une docte conférence démonstrative, mais ontologique - et avec autant d'humour que d'iconoclastie - par le truchement d'un personnage fictionnel nommé Abraham Ajar qui se présente comme le fils de l'Emile précité que le public, érigé en investigateur et interlocuteur, débusque dans son antre obscur et secret.

Effectuée avec la collaboration à la dramaturgie du psychanalyste et philosophe Stéphane Habib et de la comédienne Audrey Bonnet, la concrétisation scénique de l'opus opérée par Johanna Nizard et Arnaud Aldigé s'avère une réussite exemplaire.

Par le choix du registre, celui de l'ambiguÏté et de l'illusionnisme théâtral, soutenu par le superbe dispositif scénographique conçu par François Menou consistant en un boîte noir hérissée de lamelles miroitantes sur le mode de l'attraction du palais des glaces propice à suggérer le cloaque existentiel et le labyrinthe de la psyché.

Et par le jeu inspiré et maîtrisé de Johanna Nizard dans son incarnation du protagoniste, ermite des profondeurs de l'humanité et histrion radical, provocateur et cynique, et ses étonnants avatars véhicules pour délivrer ses proférations et son message quasi messianique ainsi résumé par l'auteure : "L’identité figée, celle de ceux qui ont fini de dire qui ils sont, est la mort de notre humanité".

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 janvier 2023 : Culture pour tous !
- 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !
- 15 janvier 2023 : C'est la rentrée pour de vrai !
- 8 janvier 2023 : 2023, l'année des exploits !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=