Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer
Théâtre de la Cité Internationale  (Paris)  octobre 2022

Farce tragique de Copi, mise en scène de Thibaud Croisy, avec Helena de Laurens, Emmanuelle Lafon, Frédéric Leidgens, Arnaud Jolibois Bichon et Jacques Pieiller.

C'est à la Cité Universitaire que "L'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" a été créé en 1971. 50 ans après, le texte de Copi garde toujours sa puissance de subversion, sa folie poétique au service d'un grotesque assumé et amusé.

Jamais, pendant ce demi-siècle, alors que la condition homosexuelle évoluait vers la légalité puis peu ou prou vers l'égalité avec les autres sexualités, la pièce de Copi n'a subi d'éclipses et a été constamment montée.

Après Jorge Lavelli, c'est Philippe Adrien et Julie Deliquet qui, entre autres, se sont risqués sur ce chemin de traverse, baroque et propice au rire, un rire grinçant devant ce déballage de mauvais sentiments et d'inconvenances. Comme toujours, Copi se régale devant les situations absurdes qu'il invente pour des personnages de bédés, aussi cocasses que tragiques et tous porteurs de mots vengeurs.

Dans une succession de saynètes, au cœur d'une Sibérie fantasmatique mais bien présente grâce aux chants russes qui s'élèvent parfois, et à l'habile scénographie de Salladhyn Khatir qui a couvert tout l'arrière de la scène d'un tunnel en plastique recouvert de traces blanches et que parcourent hiératiquement les personnages avant leur entrée en scène.

Ils sont trois à participer à ce grand-guignol sanguinolent orchestré brillamment par Thibaud Croisy. Madre (Frédéric Leidgens), d'abord. Joué par un homme au crâne rasé, dans une tenue plus féminine que masculine, avec des bas.

Tout concourt à faire de lui une espèce de grand prêtre égyptien, peut-être eunuque prêt à s'embrouiller pour avoir l'ascendant sur Irina (Helena de Laurens) avec Garbo (Emmanuelle Lafon), la prof de piano castratrice habillée en costume cravate.

Pour compléter la galerie d'affreux, on verra épisodiquement apparaître un savoureux militaire directement sorti du "Docteur Jivago" ou de "Tintin au pays des Soviets", Garbenko (Arnaud Jolibois Bichon) et un Dracula élégant et malicieux appelé ironiquement le Maréchal Pouchkine (Jacques Pieiller).

Entre Madre et Garbo, Irina, le plus souvent sur l'unique chaise du plateau, par ailleurs presque vide. Grande fille trop féminine pour être vraiment une fille, elle est le personnage organique du spectacle : elle avorte, elle défèque, elle se mutile, elle est mutilée... N'était-elle pas l'homosexuel du titre, celui qui ne parle pas facilement de son état et qui va de l'un à l'autre de ses bourreaux d'opérette ?

On est devant une vraie violence latente et si l'on se réfère à un invisible Docteur Feydeau pour panser les plaies d'Irina, cela suggère paradoxalement qu'on est aussi dans une comédie qu'on pourrait qualifier de sadique.

Copi, qui a travaillé beaucoup avec Alfredo Arias et Jérôme Savary, aimait beaucoup l'esprit "revue". En un peu plus d'une heure, on aura le temps de voir presque toutes les combinaisons possibles sexuelles ou pas entre trois personnages haut-en-couleur.

Le spectateur prendra grand plaisir et sera toujours surpris par l'imagination de l'auteur et son goût pour la provocation sans qu'elle soit systématique.

En fin de compte, "L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" est une pièce qui n'a pas besoin d'être démonstrative pour parler de l'homosexualité. Elle se comprend sans avoir à en dire trop et touchera un large public sans doute plus aujourd'hui qu'il y a cinquante ans.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 janvier 2023 : Culture pour tous !
- 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !
- 15 janvier 2023 : C'est la rentrée pour de vrai !
- 8 janvier 2023 : 2023, l'année des exploits !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=