Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Petite et grande histoire de la Cité interdite
Bernard Brizay  (Editions Perrin)  janvier 2023

J’ai un peu honte de vous l’avouer mais je dois bien reconnaître que je ne connais pas grand-chose de l’histoire chinoise. Alors la publication d’un ouvrage sur la Cité interdite, la cité aux mille secrets, ne pouvait qu’attirer ma curiosité.

C’est donc en compagnie de Bernard Brizay, un historien qui connaît très bien l’histoire de la Chine que je me suis aventuré cette dernière semaine, autour de son ouvrage, Petite et grande histoire de la Cité interdite.

Derrière ses murs pourpres, la Cité interdite de Pékin renferme bien des secrets. Et pour cause, inaccessible au public (ce qui explique son nom), cet inestimable palais médiéval, de dix fois la taille de Versailles, fut la résidence des vingt-cinq empereurs des dernières dynasties chinoises, Ming (1368-1644) et Qing (1644-1912). Leur famille et leur cour ne sortant qu’en de très rares occasions de cette "ville dans la ville", toutes les décisions politiques et administratives étaient prises en son sein, alimentant l’aura d’un lieu mystérieux à l’écart du monde terrestre.

Avec cet ouvrage, l’auteur nous embarque au cœur de la cité étoile, représentation symbolique du pouvoir absolu de ses illustres occupants. Il nous propose des récits concernant les différents souverains et leur exercice du pouvoir mais il nous permet surtout de voir la vie quotidienne de cour, ses intrigues tortueuses, ses complots nombreux mais aussi ses rituels, les hiérarchies présentes et son cérémonial ambivalent.

L’ouvrage nous parle aussi de l’administration de cette Cité interdite, de l’importance des eunuques, pièces maîtresses de la bureaucratie impériale qui assurent à la fois le rôle de conseillers, d’hommes de confiance auprès des souveraines et concubines, mais aussi des maîtres espions.

S’ouvrant sur quelques cartes, on en retrouve aussi à la fin avec une chronologie aussi, l’ouvrage est construit autour de grandes parties nous parlant de la Cité interdite sous la dynastie Ming puis sous la dynastie Qing. Chacune des deux parties se compose de nombreux chapitres dans lesquels la difficulté reste d’assimiler ou de tenter d’assimiler les nombreux noms chinois.

On découvre l’origine de la ville de Pékin, le chantier titanesque que fut la construction de cette Cité interdite, comment s’organise la partie officielle de cette cité puis la partie privée. L’ouvrage s’intéresse aussi aux impératrices chinoises, aux épouses et concubines avec des passages très intéressants sur la polygamie, l’éducation sexuelle des empereurs, les rituels autour de la chambre à coucher.

Evidemment, la vie des différents empereurs est bien présente, qu’il soit resté dans la légende comme des grands empereurs ou qu’on les considère comme des empereurs fainéants. Le passage d’une dynastie à une autre est raconté, ici avec la chute des Ming et la transition dynastique mouvementée avec l’arrivée de la dynastie Qing. On y découvre aussi la vie de cour dans l’empire chinois, les dames, les servantes, les grands banquets, les cultes religieux, la musique et le théâtre.

La fin de l’ouvrage est consacré à Cixi, l’impératrice de Chine qui connut un destin incroyable puis à Puyi, le dernier empereur de la dynastie Qing. On voit enfin comment les écrivains français voyaient la Cité interdite.

Cet ouvrage de Bernard Brizay est donc pour moi une excellente entrée dans l’histoire de la Cité interdite et l’histoire de la Chine. Très complet, très précis dans tout ce qu’il aborde, la lecture n’est pas fastidieuse du tout, l’ouvrage se lit très facilement, même pour un novice comme moi de cette histoire chinoise. Je ne regrette donc pas de mettre plongé dedans, je sors curieux de cette lecture avec l’envie d’en connaître encore davantage sur la Chine.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'artifice culturel, c'est sur Froggy's Delight que ça se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corp" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 14 juillet 2024 : La grande parade
- 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours
- 30 juin 2024 : En route pour Avignon
- 23 juin 2024 : Garder le cap !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=