Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La ferme à Gégé
Florent Verdet  (février 2023) 

Réalisé par Florent Verdet. France. Documentaire. 1h11 (Sortie février 2023).

Pas besoin de 65 millions d'euros pour faire un film gégénial... Avec beaucoup moins d'argent que le dernier "Astérix", Florent Verdet est allé filmer Gérard Coutances, dit Gégé, un paysan normand de 68 ans qui aurait mérité d'être ministre de l'Education nationale dans n'importe quel gouvernement de n'importe quel couleur.

Dans sa jeunesse, ce natif d'un petit patelin de la Manche, a été marqué par un instituteur qui appliquait la méthode Freinet. Evidemment, ça n'a pas duré très longtemps mais suffisamment pour que ce paysan forcé d'arrêter son exploitation agricole se transforme quarante ans plus tard en un pédagogue autodidacte et convertisse sa ferme en lieu de découverte de la nature et de la ruralité pour les petits enfants venus des villes sans poules ni cochons.

Avec sa casquette de marin ou son bob sur la tête, Gégé a deux qualités : son bon sens et sa bienveillance. Il a fait connaître la campagne à tous les enfants sans exclusives. Qu'ils soient normands ou banlieusards. "On m'a toujours demandé si je n'avais pas eu de problèmes avec les enfants de banlieue. On ne m'a jamais demandé si je n'avais pas eu des satisfactions...".

Et pourtant, ce qu'il raconte ne devrait pas plaire aux aficionados de CNews... "Ici, dit-il, j'ai fait se rencontrer des gens qui ne se croisaient qu'au supermarché".

En une heure et quelques minutes, on regrettera tous de n'avoir pas séjourné enfant dans cette ferme "modèle", de n'avoir pas nourri les poules sous la houlette de Gégé... Cet homme de cœur à la langue bien pendue en remontrerait aux normalisateurs européens comme aux agents de la DDASS qui voulaient en finir avec son expérience peu conforme à l'ordre administratif régnant.

 

Evidemment, comme dans tout documentaire qui raconte un homme passionnant, auteur ou inventeur de quelque chose d'inédit, "La Ferme à Gégé" de Florent Verdet décrit son expérience quand elle se termine et qu'elle risque de ne pas être poursuivie par d'autres Gérard. D'ailleurs, est-ce qu'il en existe ou en existera d'autres ?

Si l'on se réfère à la personnalité de Gégé, on écrirait trop facilement : y en a-t-il d'aussi malins, d'aussi rusés ? Mais Gérard Coutances, affublé de son bob, est surtout un homme très intelligent, quelqu'un d'intellectuellement très fin et très subtil...Un pédagogue né, qui a mérité les Palmes académiques qu'on lui a heureusement remis avant qu'il cesse son activité.

"La ferme à Gégé" de Florent Verdet explore une utopie tranquille qui ne demande qu'à se généraliser à d'autres secteurs. Tant qu'il y aura des hommes, des paysans, des artisans et pas que des techniciens agricoles salariés de l'agro-business ou des robots pour usiner les produits jadis façonnés par l'homme, on pourra renouveler son expérience... C'est dire si, au fond, la leçon qu'il donne dans le film sans "se la jouer", mais avec l'aplomb d'un homme qui a de justes certitudes, n'est pas à la portée de n'importe quel enseignant.

Mine de rien, Gégé à l'âge de la retraite, a de l'avance sur la plupart des enseignants : il sait, lui, qu'il faut d'abord aimer transmettre, c'est-à-dire avant tout être à l'écoute des enfants. Ils l'ont souvent surpris et sans doute jamais déçus.

En attendant que la méthode Gégé soit compatible avec l'Education nationale, il faut la découvrir, montrer avec cette extrême simplicité qui sied à Gégé, dans le beau documentaire de Florent Verdet qui donne autant de bonheur que l'ex-paysan en a donné à tous les gamins qui sont venus respirer les odeurs heureuses de sa campagne bien-aimée.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'articice culturel c'est sur Froggy que ca se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chappelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=