Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Moments doux
Théâtre 71  (Malakoff)  mai 2023

Comédie dramatique d'Elise Chatauret, Thomas Pondevie et la compagnie Babel, mise en scène d'Elise Chatauret, avec François Clavier, Solenne Keravis, Samantha Le Bas, Emmanuel Matte, Julie Moulier et Charles Zévaco.

Avec son titre trompeur ou faussement ironique, "Les Moments doux", le nouveau spectacle d'Elise Chatauret qu'elle a écrit avec Thomas Pondevie et qu'elle met en scène entraîne le spectateur dans le monde complexe de la violence.

Tout commence par l'enfance, celle qui est déjà socialisée et où le maître incite ses élèves à comprendre et à expliquer un dessin. En l'occurrence, un kangourou qui saute à la corde pendant qu'une abeille bourdonne autour de lui. Deux dessins plus loin, l'enjeu est nettement moins doux : des abeilles aux intentions belliqueuses descendent en piqué vers le marsupial. Que s'est-il passé entre ces deux moments ?

Sur scène, les "enfants" ont quitté leur "mini-école" sont redevenus comédiens adultes et ont joué une scène comme elles vont se succéder dans ces "Moments doux" : des salariés vont être ostracisés dans des entreprises, certains vont être victimes d'une "vague de licenciements", tous vont subir une violence sociale inadmissible et va se poser la question de la riposte individuelle ou collective.

Le fait générateur qui interpelle Elise Chatauret et Thomas Pondelie remonte aux années Hollande-Valls, mais reste dans toutes les mémoires : un cadre d'Air France se fait déchirer sa chemise par les victimes d'un licenciement massif chez le transporteur aérien.

Dans l'extrait radio qu'on va entendre, on reconnaîtra le premier ministre de l'époque s'insurger contre "cet acte d'une violence inacceptable". Ce n'est évidemment pas comme ça que la troupe des "Moments doux" a reçu l'image et l'a interprétée.

Les saynètes très efficaces qui vont se suivre auront toutes à voir avec cette période où le cynisme des dominants prend une nouvelle forme et aboutit à une vague de suicides chez "France Telecom". Dans ces entreprises longtemps publiques et depuis quelque temps en voie de privatisation, il s'agit de "faire craquer" ceux qu'on n'estime pas capable de s'adapter à une nouvelle philosophie, celle où l'usager devient un client et où tout devient marchand.

La scénographie de Charles Chauvet, dominée par quatre grands éléments en verre amovibles, derrière lesquels les personnages ont leurs bureaux ou leurs salles de réunion, est particulièrement adaptée à cette description déprimante du monde de l'entreprise où tout apparaît en trompe l'œil et finit, quand les choses s'enveniment en un amas de chaises retournées ou de bibliothèques vidées de leurs dossiers.

Mais Elise Chauvaret ne cède pas au manichéisme facile qui ferait de la grande entreprise le mal unique et absolu. Elle renouvelle la proposition dans une scène où le postulat est le suivant : les six acteurs de la compagnie, faute de moyens, ne peuvent plus être que cinq...

S'en suit la reproduction chez ces artistes a priori loin de la logique libérale de ce qu'on vient de voir comme d'habitude dans une firme capitaliste. Et là, le moment est loin d'être doux... On pourrait voir une certaine analogie, comme du reste pendant presque tout le reste du spectacle, avec certains sketches des Chiens de Navarre.

Mais la Compagnie Babel est moins radicale, cherche à rester au niveau de la réalité sans basculer dans l'absurde et la caricature. Preuve en est que "Les Moments doux" ne s'achève pas sur la scène "trash" que l'on vient d'évoquer. Et cela à ses risques et périls, car le choix d'une résolution par la révolution clivera des spectateurs jusque-là tous acquis à cette critique tous azimuts.

Reste qu'on rit beaucoup et de sujets grinçants. Les six comédiens, François Clavie, Solenne Keravia, Samantha Le Bas, Emmanuel Matte, Julia Moulier et Charles Zévaco, forment une équipe unie et certainement pas prête à se priver de l'un d'entre eux, pour des nécessités comptables...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=