Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Quand je serai un homme
Théâtre Essaïon  (Paris)  fevrier 2024

Spectacle écrit par Catherine Hauseux, mis en scène par Catherine Hauseux, Stéphane Daurat et Jérôme Ragon, avec Catherine Hauseux / Emma Darmon, Stéphane Daurat

Qu'est-ce que ça veut dire "être un homme aujourd'hui ?" La question a été posée à plusieurs hommes et c'est Stéphane Daurat qui les interprète tous, dans ce tour d'horizon de la masculinité au vingt et unième siècle.

Il y a d'abord Samuel qui, tout en roulant un peu des mécaniques, ne rechigne pas à participer aux tâches ménagères ou à s'occuper de sa fille, mais qui a gardé quelques automatismes venus des temps anciens...

Ou encore Jean, le retraité, qui a laissé sa femme à la maison pendant sa vie professionnelle, se cramponnant à ses avantages.

Avec humour, Le spectacle traque les failles et les contradictions de chacun, leur touchante humanité. Mais le ton se fait également grave quand il s'agit d'évoquer Me too, la violence des hommes ou même la parentalité.

Avec ses portraits de plusieurs personnages de générations différentes, "Quand je serai un homme", à mi-chemin entre théâtre et documentaire, propose un état des lieux. Des portraits tendres pour dessiner sans parti pris un portrait des hommes d'aujourd'hui.

Catherine Hauseux joue la narratrice et l'intervieweuse qui conduit cette enquête et de sa présence bienveillante, met Stéphane Daurat dans les meilleures conditions avec une écoute magnifique et un rapport chaleureux au public.

La mise en scène sobre et le choix judicieux de la bande son donnent à ce spectacle sans esbroufe où Stéphane Daurat passe d'un rôle à un autre avec aisance et fluidité, une vraie efficacité.

Côté scénographie, des vêtements, draps et nappes servent d'écran de projection, où de sobres paysages ou films amateurs de familles illustrent les rencontres, puis peu à peu disparaissent (à l'image de l'héritage patriarcal dont les hommes commencent peu à peu à se défaire), à mesure que l'émotion monte crescendo pour finir sur une scène des plus poignantes.

Un très beau travail tout en finesse à ne pas rater.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... Cyco Lys
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=