Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ed Harcourt
El Magnifico  (Deathless Recordings)  mars 2024

Il est enfin de retour pour notre plus grand plaisir avec un album d’une grande beauté, qu’il vous faut absolument écouter. Ce retour, c’est celui de l’artiste britannique Ed Harcourt, un musicien présent sur la scène pop internationale depuis maintenant plus de 20 ans, quand il nous proposa en 2001 le très reconnu "Here Be Monsters".

Depuis 20 ans, l’artiste nous a proposé de nombreux albums qui ont rencontré plus ou moins de succès jusqu'à l’arrivée en mars dernier d’El Magnifico, ce dernier album qui est le onzième de cet artiste génial.

Ed Harcourt nous propose 12 titres sublimes, nous ramenant au cœur d’une pop marquée par le raffinement, autour d’une musique très cinématographique, d’une musique des grands espaces. Ecouter Ed Harcourt, c’est s’imprégner d’une musique soyeuse et délicate s’appuyant sur des magnifiques arrangements.

Ce disque qu’il nous propose a été enregistré chez lui et dans une église. Il est le fruit d’un songwriting d’une grande élégance, autour de mélodies teintées d’émotions, autour de cordes et d’un piano qui prennent une place importante sur le disque. Ces titres varient au cours du disque prenant une coloration folk, pop et rock, avec à chaque fois une atmosphère unique qui rend le voyage musical particulièrement agréable.

Le disque s’ouvre sur le titre "1987", un morceau très pop qui ouvre parfaitement l’album. "Broken Keys", autre titre de l’album apporte une douceur, pour un morceau très lyrique superbe. L’artiste Stevie Parker accompagne Ed Harcourt sur le titre "At the Dead End of the World", une fois encore un très beau morceau de l’album.

Et que dire de "Deathless", peut-être un des plus jolis titres de l’album, que n’aurait pas renié Leonard Cohen, tant il se rapproche de son travail.

Sur "The Violence of the Rose", le piano très classique répond superbement au chant tremblant d’Ed Harcourt, dégageant de nouveau de très belles émotions pour l’auditeur.

L’album se termine par deux superbes titres, encore, le merveilleux "Seraphina", avec ses cordes pleines de délicatesse, la voix plus faible de l’artiste et son final incroyable. Vient alors "El Magnifico", le dernier titre qui donne son nom à l’album, à l’ambiance flamenco, au refrain en espagnol et à sa trompette sur la fin du titre.

Tout est dit dans ce dernier titre, El Magnifico, qui résume parfaitement ce dernier album d’Ed Harcourt, magnifique du début à la fin. Superbe album, qu’il faut absolument écouter.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Lustre de Ed Harcourt

En savoir plus :
Le site officiel de Ed Harcourt
Le Bandcamp de Ed Harcourt
Le Soundcloud de Ed Harcourt
Le Facebook de Ed Harcourt


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-07 :
Festival Chauffer dans la Noiceur #32 (édition 2024) - Gogol Bordello - Glauque - The Psychotik Monks - Bonnie Banane - Squirrel Flower - For The Hackers - Faada Freddy - Pierre Hugues José - Ragapop - Mike Love - Liraz - Sam Quealy
Dropdead Chaos - MATW - For The Hackers - Elias Dris - CXK - Ni Vus Ni Connus
Venice Bliss - Shame
Alcest - Les chants de l'Aurore

• Edition du 2024-06-30 :
La Mare Aux Grenouilles #88 - Talk Show Culturel
Bill MacKay - Locust Land
PC Nackt / Nico van Wersch - Deutsche Theatre Berlin Trilogy
Oh Hiroshima - All Things Shining
Laurène Helstroffer Durantel - Flash-Back
Resto Basket - Le Seum
U Rock Party #3 - Cooksound Festival #13 - La Guinguette Sonore #7 - Festival
Seppuku - Times
BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band - Ni Vus Ni Connus
Lola Descours - Hommage à Nadia Boulanger
 

• Archives :
L'Étrangleuse - Ambiance Argile
Persuasive - Aero
Emiliana Torrini - Miss Flower
Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert - Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)
Nouriture - Barbara Vol.I (Pastèque Planet)
Maudits - Précipice
Sunshade - Melancolia Felice
Melaine Dalibert - Eden, Fall
Maud Lübeck - Les ravissements
Festival des Vieilles Charrues #32 (édition 2024) - PJ Harvey - Sting - David Guetta - Cerrone - Gossip - Rodolphe Burger - Baxter Dury - Yamé - Simple Minds - Eddy de Pretto
Hubble - Hubble
Dirty Three - Love changes everything
Sonic Winter - Snatcher - Hum Hum - L'Ambulancier - Little Odetta - Anna - Marek Zerba - Fleabustiers - Two Trains Left - Stinky - Ni Vus Ni Connus
Dendana - Interview
La Mare Aux Grenouilles #87 - Talk Show Culturel
Eels - Time
The Desperate Sons - Leaving You Alone Part 1
Wildstreet - IV
Geoffroy Couteau - Brahms : Sonates pour clarinette et piano, trio pour cor
Meilleure erreur - Meilleure erreur
Theo Hakola - Shalalalala
Leyla McCalla - Sun without the heat
Babx & La Maîtrise Populaire de L'Opéra-Comique - La Marche des Enfants
Jean-Pierre Pinet & Les curiosités esthétiques - Haydn : Intégrale des Trio avec flûte
Moorea - Réalité
Houle - Ciel, cendre et misère noire
Alain Chamfort - Point Éphémère
Jérôme Lefebvre / FMR Orchestrâ - Jusqu'où s'évapore la musique ?
Olivier Triboulois - Bleu
Marie Pons & Geoffrey Jubault - Volupté
- les derniers albums (7589)
- les derniers articles (360)
- les derniers concerts (2401)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1134)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=