Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Queen of Yogourt
Interview  (Printemps de Bourges 2006)  29 avril 2006

Interview de The Queen Of Yogourt Découverte du Printemps de Bourges 2006.

Les Queen Of Yogourt ont la particularité d'être un groupe originaire de Bourges, chose qui n'était jamais arrivé pour les Découvertes du Printemps de Bourges.

Déjà, nous aimerions savoir un peu tout simplement votre parcours, comment vous vous êtes rencontrés, formés …

The Queen Of Yogourt : On s'est rencontrés en 1998 à l'initiative des deux filles qui chantent, Isabelle et Julie. C'est autour d'elle que le projet The Queen Of Yogourt s'est monté. Les membres sont arrivés les uns après les autres au fur et à mesure des rencontres, le dernier arrivé étant Jeff à la batterie. La formule actuelle est stable depuis cinq ans.

Vous venez de Bourges même, en dehors du Printemps, du festival, trouvez-vous la scène berruyère active ?

The Queen Of Yogourt : Cela pourrait être pire, mais malgré tout dans cette petite ville on a quand même l'occasion de se produire dans des bars assez facilement.

Et vous tournez pas mal sur la région ?

The Queen Of Yogourt : Sur la région, on a des dates prévues surtout jusqu'à fin août et on espère après aller voir ailleurs ! Nous sommes déjà allé jouer à Marseille, Paris, Chartres, Orléans, même Saint Jean de Maurienne. (rires)

Êtes vous content d'avoir enfin pu sortir votre album ? En êtes-vous satisfait ?

The Queen Of Yogourt : Oui pleinement ! C'est grâce au fond "Découvertes" du Printemps de Bourges que l'on a pu finir l'album… Oui on est content, c'est notre première réalisation pour le groupe, c'est forcément un aboutissement, c'est notre bébé à nous six, un bébé autoproduit en plus, cela fait du bien. Personnellement aussi cela nous a fait beaucoup de bien, cela renforce les choses.

Y a-t-il eu un impact spécial sur le faite d'être programmé aux Découvertes ?

The Queen Of Yogourt : Il y a des contacts qui se font, ça c'est sûr. Si tu aimes la communication, automatiquement tu vas vers les gens pour essayer de jouer, ça sert aussi à cela Bourges.

Peut-être le point de départ d'une tournée ?

The Queen Of Yogourt : Oui justement Vincent, notre manager qui s'occupe de cela avec nous est plutôt à fond en ce moment ! Il y a plein de petits projets qui sont en train de se mettre en place. La finition de l'album aurait été quand même assez compromise sans les Découvertes, financièrement on n'aurait pas pu se le permettre.

Êtes vous content de votre concert d'hier ?

The Queen Of Yogourt : Oui, carrément, on a été vraiment émus de l'accueil, bon le fan club est sur place cela facilite un peu les choses mais on ne pensait pas que la salle serrait pleine. Le fait que le public soit vraiment réceptif nous a fait énormément plaisir.

Les projets, les envies, les rêves ?

The Queen Of Yogourt : Faire beaucoup de concerts pour l'instant, se promener dans tout le pays, roder un peu notre disque, puis travailler ensuite de nouveaux morceaux, enregistrer… Continuer, c'est le principal.

Quelles sont vos références musicales ?

The Queen Of Yogourt : Il y a de tout selon les membres du groupe, cela va de Lo'Jo aux Buzzcoks en passant par les Pixies, les Clash, Eddy Cochran, Elvis… Les Kinks, les Beatles, The Ex…

C'est très vaste nous sommes six personnes et nous n'avons pas forcément la même culture musicale. Par exemple le bassiste est très jazz. Pour la composition des morceaux, la façon dont on travaille, on fait un bœuf, si une idée nous plait, on la garde et puis on travaille autour. Il n'y a pas quelqu'un du groupe qui arrive à la répétition avec une composition quasi finie, on ne peut pas faire cela sinon cela serait la bagarre générale. Autour de cela, c'est difficile autant pour nous que pour les gens de citer des références.

Avez-vous des coups de cœur pour la programmation du Printemps 2006 ?

The Queen Of Yogourt : Les Buzzcoks ! Et on a bien aimé Koacha tout à l'heure pour les Découvertes, on les trouve bien sympathiques ces petits jeunes ! Ils ont une joie d'être là, de jouer sur scène qui est génial.

Vous avez fait une résidence pour préparer l'album, comment c'est déroulé ce projet ?

The Queen Of Yogourt : On a fait une résidence au 22 Ouest à Bourges, "Le Germinal" pour les anciens…Ce qui a été génial, c'est que l'on a fait une rencontre avec un ingénieur du son, Tristan, qui était au son hier. Je pense qu'il y a une bonne collaboration qui va suivre, c'est une bonne rencontre tant au niveau professionnelle qu'humaine… Ce qui fait que l'on a envie de continuer à travailler ensemble. Des deux côtés, il y a un enthousiasme, Tristan nous a compris rapidement, il a saisi où on voulait aller.

La résidence en question a duré quatre jours, ce qui était bien c'était de pouvoir bosser sur scène, dans des conditions réelles avec un ingénieur du son, un ingénieur lumière et aussi une amie qui est scénographe, qui nous a aidé à gommer des défauts scéniques et rajouter des petites choses. Ça a permis vraiment d'avancer, de se préparer au mieux. On en profite pour remercier Sandrine Salzard la scénographe, une artiste locale. Il faut savoir que cette résidence a été financé par le Crédit Mutuel, les sous nous on en a pas beaucoup… ces quatre jours ont été du bon boulot !

En dernier, comment définiriez-vous votre musique ?

The Queen Of Yogourt : Energique ! Généralement les filles à nos concerts pleurent… de joie. Comme dirait Boris Vian "On n'est pas là pour se faire engueuler, On est là pour voir le défilé". Manifestement cela ne rend pas les gens tristes de nous écouter !

 

En savoir plus :

Le site officiel de The Queen of Yogourt

Crédits photos : Rickeu


Céline et Rickeu         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 janvier 2023 : Culture pour tous !
- 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !
- 15 janvier 2023 : C'est la rentrée pour de vrai !
- 8 janvier 2023 : 2023, l'année des exploits !
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=