Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Lost Communists
Interview  (Printemps de Bourges 2006)  29 avril 2006

Interview d'une découverte du Printemps de Bourges : The Lost Communists (région Limousin).

Nous aimerions connaître votre parcours, d'où vous venez, comment vous vous êtes rencontrés ?

The Lost Communists : A Limoges, une bande de potes, on a commencé il y a peine un an.

Comment êtes- vous arrivés jusqu'aux Découvertes du Printemps de Bourges, en un an c'est court…

The Lost Communists : C'est court oui. En fait on a postulé 4, 5 mois après notre formation. Nous c'était simplement pour faire une scène… Et en fin de compte on se retrouve ici ! C'est super.

Comment c'est passé le concert ici à Bourges ?

The Lost Communists : Très bien, bonnes réactions du public, ils sont venus nous voir après, ils ont acheté le disque, les programmateurs sont venus, on a eu plein de contacts. Vraiment bien !

D'où vient votre nom ? Et puis vos costumes sur scène ?

The Lost Communists : Les costumes c'est le délire qui est venu forcement après le nom, c'était un peu facile mais du coup on c'est dit qu'il fallait jouer le jeu à fond. Pour le nom, deux potes, lors d'une soirée bien arrosée, nous l'ont suggéré. On a trouvé cela bien débile, on a foncé pour cette idée.

Avez-vous déjà sorti un album ? Quels sont vos projets ?

The Lost Communists : On a juste sorti un 5 titres. On n'a pas de grands projets particuliers, le but c'est de faire quelques petites dates, quelques disque si c'est possible.

Vous avez des dates prévues ?

The Lost Communists : Oui quelques unes de calées, d'autres qui se caleront encore, à Tours, à Niort, Tulle, Nancy… Au mois de juin il y aura Bordeaux…

Aviez-vous déjà beaucoup tourné ?

The Lost Communists : Non, pas trop en fait, on a quand même fait quelques dates mais plus dans notre région, Orléans aussi… c'est le début…cela commence…

Comment est venue l'idée de mélanger un peu ces genres musicaux, du rock'n- roll au rhythm'n blues et de la soul ?

The Lost Communists : Oui, le mélange qu'on fait principalement vient des influences Garages et Soul et on n'a pas forcément inventé ça… Il y a une scène qui nous plait beaucoup à Détroit avec un label phare "In the red records". Il y a des groupes comme The Dirtbombs qu'on aime bien. Les productions de ce label nous ont vachement bottés. Après il y a d'autres influences, forcément toutes les influences de l'époque : Garage 60's , le rock 60's, Soul 60's et puis des groupes comme "King Khan & The Shrines" qui est un groupe de Soul allemand super bien et puis d'autres groupes quoi.

Comment s'organise votre groupe ? Qui écrit, qui compose ?

The Lost Communists : Les musiciens en fait bossent entre eux, ils se refilent des plans, un tel à ça… l'autre à cela… Ils brodent ensemble, quand ils commencent à avoir un truc sur lequel ils sont bien enthousiastes, j'écoute, on en parle, et puis j'écris le texte dessus.

D'autres découvertes de Bourges vous ont plu ?

The Lost Communists : Fancy autre découverte, que l'on aimerait bien voir sur scène, sinon on aurait bien voulu voir aussi Shaolin, groupe de Hip Hop puisqu'on a fait trois dates avec eux, on s'est bien marré, c'est une découverte de Clermont. Et puis après sur le festival à proprement dit, il y a 54 Nudes Honeys, nous n'étions pas encore là, mais on joue avec elles ce soir donc c'est cool ! En Off, on a vu "Sheeta & Les Weismuller" hier soir c'était sympa et un truc que l'on ne connaissait pas du tout : "The Jancee Pornick Casino". Des russes et américains, un super groupe de rock ! C'était au bar El Bongo.

Comment définiriez vous votre musique en bref ?

The Lost Communists : Des airs qui sont faits pour danser ! C'est léger, pour danser, pour s'amuser, ce n'est pas vraiment super sérieux.

 

En savoir plus :

Le site officiel de The Lost Communits

Crédits photo : Rickeu


Céline et Rickeu         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-11-20 :
Listen in Bed - Original Soundtracks (émission 08 saison 4)
Astrig Siranossian - Duo Solo
Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys - Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé
Jean-Philippe Collard - Scriabine - Rimsky-Korsakov
Michiaki Ueno - Bach : The Six Cello Suites
Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital - Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland
Pas de Printemps pour Marnie - Awoken Songs
Gliz - Mass
Bancal Chéri - Tokoto
Bazar Bellamy - Trompe la mort
Pales - In our hands ?
Irina González - Tiempo
Ottis Coeur - Léon

• Edition du 2022-11-13 :
La Mare Aux Grenouilles #56 - Talk Show Culturel
Rosie Valland - Emmanuelle
Mind Affect - Bonkers Crew - -Bat- - Ni Vus Ni Connus
Mathieu Cepitelli - Le Projet Blasco : Rinascimento
Hasse Poulsen & Henrik Simonsen - Praestegårds Melodier / The Parsonage Melodies
Planterose - Planterose
Sarah Olivier - Vortex
Grupo Compay Segundo - Vivelo
Listen in Bed - Rap français, tentative de compilation(émission 07 saison 4)
 

• Archives :
Les Trans 2022 - 44eme édition
Listen in Bed - Avril exil (émission 06 saison 4)
Da Silva - Extrait d'une vie imparfaite
My Concubine - Comme elles s'en vont
Julien Gasc - Re Eff
Mademoiselle K - Mademoiselle K
Marc Delmas - Tout est parfait
Je t'aime - Agressive
Simple Minds - Direction of the Heart
Tramhaus - Rotterdam
Listen in Bed - Performance (émission 05 saison 4)
La Mare Aux Grenouilles #55 - Talk Show Culturel
Ilan Elbaz - Beyond The door
Michael Wookey - Truelove $ Day
Elsa Moatti - Exils
Natalie Dessay, Cédric Pescia, Philippe Cassard & Orchestre National de Bretagne - Mozart à l'opéra
Temps Calme - Vox III
marcel - Absurd Heroes - Ladylike Lily - Ni Vus Ni Connus
Kent - Scherzando
The Foxy Ladies - Not Sorry
Jean-Philippe Audin - Alleluiah Graffitis
M.I.A. - Bill Callahan - MATA - Reality
Alexandre Tharaud - Cinema
David Oïstrakh Quartet - Daniel Austrich - Alexander Buzlov - Tchaikovsky : Souvenir de Florence Op. 70 - Schoenberg : Verklärte Nacht, Op. 4
Maxime Zecchini - Oeuvres pour la main gauche - Anthologie
Jean-Pierre Como - Thomas Fonnesbaek - Niclas Campagnol - My Days in Copenhagen
One Rusty Band - One More Dance
Jesca Hoop - Order of romance
Bazar Bellamy - Pales - Ni Vus Ni Connus
Moundrag - Hic Sunt Moundrages
- les derniers albums (6972)
- les derniers article (1)
- les derniers articles (309)
- les derniers concerts (2359)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1118)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=