Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce CirKus
Laylow  (Wagram)  septembre 2006

On attendait sans trop y croire depuis quelques années le retour de la plus soulfull des voix pop, en la personne de Neneh Cherry. Partie depuis Man, un album encore dans les mémoires dix ans après comme étant l’un des plus marquants de ce qu'on voulait étiqueter à l’époque trip-hop sans que jamais on ne sut bien pourquoi, elle s’est manifestée. La claque est manifeste.

Elle n’était pas partie planter des choux à Saint Cucufa, mais élever ses gosses, et c’est d’ailleurs en famille que la diva soul/funk qui n’a jamais renié le punk revient avec Laylow, un album qui nous ferait presque oublier que la quarantaine a sonné et que madame est grand-mère.

Une grand-mère qui nous fait du coup oublier, si jamais nous y avions pensé, les porte voix siliconées du R’n’B, décidément bien à la ramasse, comme on le jugera encore mieux après avoir entendu Neneh égrainer un flow rocailleux. Car Neneh ne revient pas seule : elle est la porteuse du projet de Cameron Mac Vey, producteur talentueux de la scène anglaise et instigateur de la mythique rencontre de Massive Attack avec Horace Andy.

Elle s’est adjointe également le talent de Karmil, co-auteur de la plupart des compo et de Lolita Moon, sa compagne, voix doucereuse qui calme au miel la rudesse de notre suédoise. Deux couples, donc, et une histoire de famille, comme on a pu en juger dans plusieurs festivals qui donnaient déjà hâte d’entendre l’album cet été. Et sans doute le projet pop le plus jouissif depuis les premières notes de Gorillaz.

L’album de Cirkus est une production Mc Vey, classique et sobre, qui nous fait revenir dans les atmosphères filmiques et profondes des bandes sons névrotiques des groupes emblèmes de la décennies précédentes, les Massive Attack, encore eux, les Portishead ou les Sneaker Pimps, en rappelant la modernité et en cherchant - si c’est possible - une relative intemporalité.

C’est le travail de Karmil, petit malin aphone sur cet album, laissant la paternité des voix à Mc Vey alias "Burt Ford", qui ressuscite un Horace Andy à crête, Lolita Moon, une voix blanche et émotive sur le fil d’un rasoir humide, et Neneh, divine, fidèle à son éthique punk, et rappelant à qui veut l’entendre que le Creusot des mariages musicaux, c’est elle, et des 1981, qui en porta le germe.

L’album, très cohérent, s’ouvre sur la voix perchée de Burt Ford, et des rythmiques old-school, un old-school précis et décalé qui revient à la mode, avec un scratch basique et harmonique.

On attend l’emballement, il n’arrive jamais, l’album est simple, cool, dégingandé. Il s’appuie sur les voix et ressemble à cet Eden suédois dans lequel il a été enregistré : à la fois urbain et loin de la ville, comme fuyant le bruit et la fureur. Un disque apaisé, enregistré en été et ayant gagné sa part solaire. On notera les morceaux "Is what it is what it is what it is" pour le travail vocal, mais également "Time for the whistle", pour le morceau de bravoure de Neneh.

Un disque, soyons en sûr, qui ne trônera pas que chez les trentenaires nostalgiques. Mais un disque qui comptera encore dans plusieurs années.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Medicine de Cirkus
CirKus en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
CirKus en concert au Festival Les Inrocks 2006
CirKus en concert au Festival Europavox 2007
CirKus en concert au Festival Les Nuits Secrètes
CirKus en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
CirKus en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
L'interview de Cirkus (11 mars 2009)


Franpi Barriaux         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Cirkus (11 mars 2009)


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=