Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cat Power
Théatre Outremont  (Montréal)  12 avril 2003

Elle est venue sur scène faire la balance et je ne l'ai pas reconnue. Une grande gigue, cheveux longs et plats, des bottines de cow-boy horribles. Puis la revoilà donc ensuite avec son groupe : trois musiciens -batterie, second guitare, et une autre jeune femme pour le violon et la basse.

Problème technique au début, la batterie et l'autre guitare sont trop fortes et on n'entend pas la voix. Ca va pas, non décidément ça va pas. Au bout de deux ou trois chansons je me lève pour aller voir du coté des consoles de son. Ils sont trois, ils touchent les fils, ils cherchent. Finalement ça revient. C'est mieux, on comprend ce qu'elle dit. Mais les chansons passent et me laissent indifférent.

Elle se met alors à s'amuser. Presque comme si ce n'était pas un show. Elle joue avec les autres et avec le public, elle n'a tout simplement pas envie de jouer… Elle voudrait arrêter j'en suis sûr… Ca dure un moment à chaque fois, à chaque amusement, avant qu'elle regratte sa guitare : elle fait faire la Holà à un public peu enthousiaste mais obéissant, elle danse avec un spectateur, elle renverse son eau près du caisson de retour, demande une serviette, joue avec le roadie, essuie l'eau etc..

Elle bouge bizarrement, dégingandé, remettant chaque fois sa chemise sur ces fesses qui ne seraient pourtant pas vilaines si elle aimait à se tenir correctement. Finalement elle réclame un whisky ; et, ça se précisera ensuite, elle est sans doute saoule…

Le show continue et après d'autres chansons les musiciens partent. Elle laisse la guitare pour le piano. Elle semble enfin se réveiller, le niveau musical s'améliore considérablement. Puis elle reprend la guitare et, encore seule, nous fait quelques jolis morceaux de You are free.

Ses amis reviennent. Reprise, Knocking on heaven's door. Un peu mieux qu'au début semble-t-il niveau motivation, même si elle s'amuse encore pour tuer son ennui. Rappel : le magnifique Werewolf qui le reste. Puis un morceau des Whites Stripes (j'ai depuis oublié lequel, sorry…).

Ca semble enfin prendre de l'allure mais c'est terminé, une régisseuse s'était faite auparavant entendre pour limiter tout ceci à dix minutes supplémentaires (Il faut expliquer que Cat Power parle tout fort avec les régisseurs…).
Ils reviennent tous une dernière fois saluer en ligne comme au théâtre, et c'est fini.

Dehors la jeunesse anglophone montréalaise semble quelque peu circonspecte. Moi j'ai pu beaucoup réfléchir durant cette déception, réfléchir sur la vie et sur ma vie, et j'ai au moins acheté un T-shirt. Oui, j'ai acheté un T-shirt. Ce qui est rare, voyez-vous. Seuls Herman Dune ont eu cet honneur au moment de Turn off the light.

Car si vous croyez que je pense du mal de Cat Power, détrompez-vous. J'en étais même quasiment amoureux pour être franc et What would the community think est tout simplement mon album préféré. Mon album préféré tout court je veux dire : mon disque de chevet, et qui ne me quittera jamais je pense. Tellement beau…

Chan, je t'avais déjà vue toute seule au Café de la danse à Paris il y a quelques années, j'avais déjà été déçu d'ailleurs. Mais tes albums restant toujours très au-dessus de la moyenne, je m'en fichais. Mais que se passe-t-il ? Bois-tu ? Are you sure you're free, so ? Tu as trente ans ou à peu près, il te reste tellement de temps à ne pas abîmer avec l'alcool si je puis me permettre. Etait-ce juste hier ?

Je m'inquiète un peu pour être franc.
A la prochaine Melle Marshall.

Amoureusement,

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album You are Free de Cat Power
La chronique de l'album The Greatest de Cat Power
La chronique de l'album Jukebox de Cat Power
La chronique de l'album Dark end of the street de Cat power
La chronique de l'album Wanderer de Cat Power
La chronique de l'album Covers de Cat Power
Articles : Listen in Bed - La sélection de Cat Power (Chan Marshall) (Saison 3 Emission 6)
Cat Power en concert à La Cigale (25 mai 2003)
Cat Power en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)
Cat Power en concert au Festival Les Trans 2006 (Jeudi)
Cat Power en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Cat Power en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008 - 2ème


Braddock         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 19 mai 2024 : Le plein de news avant l'été

L'été approche et avec lui la pénurie de sorties en tout genre mais d'ici là, on fait le plein !.
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Amour noir" de Bad Juice
"Session" de Bruit d'Avril
"Tonight will only make me love you more" de Caesaria
"What the thunder said" de Elysian Fields
"Une vie cool" de Matt Low
MATW, Soft Michel, Sun, Sunshade, Seppuku, Servo et Dye Crap à découvrir
"The Lake" de Morgane Imbeaud
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"London tropical" de Space Alligators
"Slydee" de Sylvain Daniel
"Nos chansons préférées de WHY" c'est le 30ème épisode du Morceau Caché
et toujours :
"Following the sun" de Alexis Valet
"Batist & the 73'" de Batist & The 73'
"El magnifico" de Ed Harcourt
"Big anonymous" de El Perro Del Mar
Petit coup d'oeil sur le Festival Paysage Pop #2
"Until now" de Gabriel Pierre
"A kingdom in a cul-de-sac" de Ha The Unclear
"Dysphorie" de Intrusive Thoughts
"Family affair" de Kokopeli
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"Korzéam" de Thibaut Wolf
"Folk tales of today" de Two Magnets

Au théâtre :

les nouveautés :

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
et toujours :
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Tout l'or du monde" au Théâtre Clavel
"Dans ton coeur" au Théâtre du Rond Point
"Du pain et des jeux" au Théâtre 13 Bibliothèque
"Vernon Subutex" au Théâtre des 2 Rives
"37 heures" au Théâtre la Flèche
"Fantasmes" au Théâtre La Croisée des Chemins
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier

"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 mai 2024 : Le plein de news avant l'été
- 12 mai 2024 : Après les ponts vient la pluie
- 05 mai 2024 : Profitons des ponts pour lire, écouter, visiter, applaudir...
- 28 avril 2024 : Une sélection hebdomadaire fraiche comme le printemps
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=