Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tapes 'n Tapes
Walk It Off  (Beggars)  avril 2008

Lorsque le premier album des américains de Tapes 'n Tapes voit le jour en 2006, c’est toute la presse spécialisée qui, d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique, se met à encenser les quatre compères.

Le terme de "relève" du rock indé est prononcé à plusieurs reprises. Les Tapes ’n Tapes seraient les successeurs désignés des Pavement, Talking Heads et autres Violent Femmes.

Et à juste titre ! The Loon fait désormais partie des albums qui comptent, s’offrant ainsi la légitimité de se faire une petite place douillette dans votre discothèque idéale (probablement déjà bien remplie, mais bon quand on aime…). Si ce n’est pas encore le cas, l’écoute de certains titres comme "Cowbell", "Jakov’s Suite" ou encore "Insistor" devrait suffire à vous en convaincre.

Voilà. Avec tout ça, le quatuor de Tapes n’ Tapes a largement de quoi se friser les moustaches mais c’est sans compter l’énorme responsabilité qu’implique la réalisation d’une telle prouesse musicale… surtout quand arrive l’heure du deuxième album.

Walk It Off, sorti le 8 avril dernier, a donc été posé avec émotions dans la platine puis écouté religieusement. La première impression est une sensation de lourdeur. La finesse et l’imparabilité des compositions qui avaient fait le succès du groupe ont, ici, en grande partie disparu. L’urgence et la fraîcheur évidente du premier album ne transparaissent également que très peu, au profit d’une écriture plus grossière et d’une production peut-être trop présente.

Est-ce ce qu’on appelle la maturité faire fi du détail pour être exclusivement dans une espèce d’efficacité détachée ? La production ayant été confiée à Dave Fridmann (Mercury Rev, The Delgados, pourtant…), on est en droit de se demander jusqu’à quel point son implication a pu influencer ce nouveau projet. Heureusement, certains titres comme "Hang Them All" (premier single), "Conquest", "La Ruse" nous rappellent aux bons souvenirs de The Loon, même s’il leur est difficile à eux seuls de convaincre complètement.

Leur premier EP ainsi que leur premier album du quatuor étaient de pures auto-productions. Peut-être serait-il bon de rendre les commandes aux quatre de Tapes n’ Tapes pour le troisième opus ? Dans l’espoir de les retrouver pleinement.

PS : Malgré tout, je ne peux que vous encourager à aller les voir au Nouveau Casino le 3 juin. La scène étant pour Tapes n’ Tapes, le lieu d’expression de leur vraie nature, celle des dignes successeurs…

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tapes 'n Tapes
Le Myspace de Tapes 'n Tapes


Syx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=