Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Histoire idéale de la mode contemporaine - Les années 70 & 80
Musée des Arts Décoratifs  (Paris)  Du 1er avril au 10 octobre 2010

Le Musée des Arts décoratifs propose le premier volume, consacré aux années 70 et 80, d'une exposition rétrospective intitulée Histoire idéale de la mode contemporaine", le terme idéal étant à entendre en terme d'accomplissement par référence avec la représentation utopique dans l'esprit du créateur du modèle de perfection.

Elaborée sous le commissariat de Olivier Saillard, chargé de programmation des expositions Mode et Textile aux Arts Décoratifs, qui en a également conçu la scénographie, dont le titre reprend celui de son ouvrage publié en 2009, propose, elle propose au travers des créations emblématiques de 24 créateurs, non pas tant une synthèse de la mode de ces deux décennies, ni une présentation didactique des changements stylistiques replacés dans leur contexte de l'époque, mais une sélection pour partie subjective avec pour critère non pas l'exhaustivité mais l'inventivité des couturiers.

A côté des grands noms connus du grand public et ceux encore en activité figurent ceux de créateurs à l'audience plus confidentielle et de disparus, pour survoler les années 70 caractérisées par l'émergence du prêt à porter qui, sous l'impulsion des créateurs industriels, vise à la démocratisation de la mode et les années 80 placées sous le signe de la création festive et de la déconstruction du vêtement.

A chacun sa grille de lecture

Parmi le gotha de la haute couture, le public retrouve les collections phare de Yves Saint Laurent et Chanel "ressuscitée" par Karl Lagerfeld et la première d'un petit nouveau, Christian Lacroix, placée sous le signe du baroque inspiré. Et la doyenne, une figure tutélaire, Madame Grès qui a débuté en 1935, la virtuose du jersey et la reine du pli et de la fluidité.

Parmi les héritiers stylistiques de ces "couturières" des années 30 telle également Madeleine Vionnet, la papesse du drapé, Marc Audibet et ses tissus extensibles, et Azzedine Alaïa dont les robes zippées marque les débuts du "body-consciousness".

La maille connaît ses lettres de noblesse en raison de sa fluidité qui est appréciée tant par les héritiers du grand classicisme (Jean Muir) que par ceux qui prônent la liberté du corps et concourent à l'élaboration d'une nouvelle iconographie vestimentaire (Dorothée bis et Sonia Rykiel).

Phénomène des années 70, l'apparition d'une mode jeune pour les filles des femmes qui s'habillent en haute couture (Ter et Bantine par Chantal Thomass, Cacharel et Chloé par Karl Lagerfeld).

Dans les années 80, le dogme de la fluidité symbole de la féminine connaîtra une double rupture stylistique avec deux tendances opposées.

D'une part, les architectes du vêtement pour la working girl (Anne-Marie Beretta), la femme fantasmatique (Thierry Mugler) ou la femme dominatrice (Claude Montana) qui mettent l'accent sur la rigueur de la structure du vêtement.

D'autre part, les adeptes nippons de la déconstruction du vêtement.

Car la mode française subit également des influences transfrontalières.

Il y a certes l'arrivée des créateurs italiens, avec Popy Moreni pour qui le vêtement est un déguisement inspiré de la commedia dell'arte, et Roméo Gigli, qui oeuvre dans un raffinement viscontien, d'une créatrice espagnole, Sybilla, mais surtout ceux en provenance du pays du Soleil levant.

A la sensualité nouvelle de Issey Miyake et à "l'anti couture" de Kenzo, succèderont ensuite "le paupérisme sublimé" de Yohji Yamamoto et le monochromatisme de Comme des garçons de Rei Kawabuko.

Et puis, sont présents les créateurs rock'n'roll chouchous qui savent saisir l'air du temps avec Jean-Paul Gaultier 80, l'enfant terrible de la mode, le "Tintin au pays des frous-frous" comme le surnomme la journaliste Elizabeth Gouslan qui a écrit sa biographie, et Jean-Charles de Castelbajac, le chantre de la scène artistique underground des années 80. Le défilé "Les Rap-pieuses" pour le premier, les créations "hommage" pour le second.

A suivre donc avec le deuxième épisode...

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Arts Décoratifs

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée des Arts Décoratifs


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=