Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
Apichatpong Weerasethakul  septembre 2010

Réalisé par Apichatpong Weerasethakul. Thaïlande. Drame. Durée : 1h53. (Sortie 1e septembre 2010). Avec Thanapat Saiayamar, Jenjira Pongpas, Sadka Kaewbuadee et Natthakarn Aphiawonk.

Pour le cinéma, les Palmes d’or cannoises ont souvent les mêmes défauts que les prix Goncourt en littérature : elles récompensent des films inscrits dans l’ère du temps artistique et traitant de “grands sujets de société” à la mode.

Il y a bien sûr quelques exceptions chargées de “redorer” ladite palme. Mais si l’on s’attarde sur cinquante ans de palmarès, on verra que de nombreux cinéastes majeurs, et parmi eux les grands artistes du Septième Art comme Andréi Tarkowski et Robert Bresson, ont été oubliés.

Cette année restera celle d’une Palme d’or d’un troisième type : ni chef d’oeuvre, ni film en conformité avec son époque. Une pure surprise, une vraie incongruité.

Avec son réalisateur au nom imprononçable (Apichatpong Weerasethakul) et son film au titre étrange ("Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures"), la Palme d’Or 2010 marquera pour certains les tablettes en tant qu’anomalie absolue.

Ils lui auraient préféré le sage film plan-plan de Xavier Beauvois, "Des hommes et des Dieux". Film à sujet, film illustratif, filmant le religieux sans faire passer le moindre souffle de transcendance, "Des Hommes et des Dieux" est effectivement l’anti "Oncle Boonmee".

À vrai dire, le film thaïlandais a une qualité rare pour un film provenant d’un "pays tiers" : il n’est pas compréhensible totalement par un spectateur occidental. Weerasethakul a donc d’abord pensé aux Thaïlandais avant de chercher à viser d’emblée le spectateur moyen mondial et à satisfaire les désirs de ses coproducteurs européens.

Ne pas avoir tous les codes, ne pas saisir immédiatement tout ce qui se passe et ce qui dit dans le film, voilà qui devrait susciter la curiosité des vrais curieux, pas de ces spectateurs qui vont, uniquement pour se distinguer en matière de consommation culturelle, voir des films issus de cinématographies mal connues, mais qui entendent ne pas faire plus d’effort de dépaysement que les touristes qui se rendent au bout du monde dans des clubs de vacances standardisés.

Avec "Oncle Boonmee", il faudra faire un certain effort, ne pas craindre d’être un tantinet dérouté, voire irrité, par les dispositifs singuliers qui vont se succéder sur l’écran.

Une fois "rentré" dans le film, on s’engouffrera dans la plus universelle des histoires : celle où les vivants espèrent, en vain, ne pas mourir et rêvent de voir revenir parmi eux leurs morts. On sera alors saisi par l’humanisme délicat du cinéaste thaïlandais, sa manière subtile d’aborder à la fois ce qui dépasse l’homme et d’évoquer ce qui unit croyants et agnostiques.

Tout cela en remplissant son cadre d’images très personnelles et d’actions stupéfiantes. En termes choisis, on appelle ça de la mise en scène.

Mine de rien, Tim Burton n’a peut-être pas été un Président du Jury facétieux en octroyant la récompense suprême à Apichatpong Weerasetakhul. L’avenir pourrait confirmer son choix. On attend donc avec impatience ses prochains films pour vérifier si, pour une fois, un Tarkowksi ou un Bresson n’aura pas échappé à la sagacité de la lourde machine cannoise.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=