Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Elles font l'abstraction
Centre Pompidou  (Paris)  Du 19 mai au 23 août 2021

Après l'exposition "Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture" proposée au Musée Soulages, le Centre Pompidou élargit la rétrospective avec la monstration au titre péremptoire "Elles font l'abstraction" qui entre en résonance avec l'accrochage thématique des œuvres de ses collections modernes et contemporaines sous le titre "elles@centrepompidou" qui proposait en 2009, dans le cadre de la féminisation de l’espace culturel, une lecture de l'histoire des artistes-femmes.

Dans une approche dans l'air du temps qui s'inscrit dans la réécriture de l'Histoire de l'Art, elle s'annonce comme "l'histoire des apports d'artistes femmes à l'abstraction du 20 ème siècle qui selon la commissaire Christine Macel, conservatrice en chef au Centre Pompidou, ont éte "invisibilisées" "dans un contexte occidental et masculin qui doit être reconsidéré".

A cette fin, elle s'est engagée dans une entreprise ambitieuse, celle d'aborder les modernités dans toutes les disciplines, non seulement les beaux arts mais les arts décoratifs, la danse, la photohgrahie et du film, et dans les cinq continents.

L'abstraction au féminin

Un panneau regroupant les portraits de plus d'une centaine de ces artistes femmes, de Georgina Houghton née en 1814 représentante du symbolisme, à Jessica Stockholder née en 1959 dont une installation est placée dans le Forum, annonce une monstration extrêmement dense.

Elle est conçue en un parcours circonvulatoire complexe, voire labyrinthique, de quarante-deux sections imbriquées qui forment une boucle commençant par le Symbolisme sacré avec entre autres, Hilma af Klint, et se clôturant avec les "Abstractions cosmologiques" de l'art indigène australien.

Et elle se décline en trois axes. D'une part, une approche monographique avec une salle dédiée au parcours individuel d'artistes "têtes de gondole" à la notoriété internationale certaine telles Sonia Delaunay-Terk et Sophie Taeuben-Arp.

et Barbara Hepworth, à laquelle le Musée Rodin a consacré une expositon monographique en 2019.

Mais également certaines moins connues dont Monir Farmanfarmanian. D'autre part, des focus liés à des mouvements artistiques, de l'avant-garde russe avec notamment Lioubov Popova et Natalia Gontcharova, au néo-concrétisme brésilien avec les figures majeures de Lygia Pape et Lygia Clarke en passant par le Bahaus

ou des manifestations événementielles telles le Salon des Réalités Nouvelles de 1946 et l'exposition "Eccentric Abstraction" à la Fischbach Gallery à New York en 1956 avec les oeuvres d'Eva Hesse, Alice Adams et l'incontournable Louise Bourgeois.

Enfin des "récits croisés" d'artistes, des croisées géographiques, par exemple en Asie avec Wook-kyung Choi et Atsuko Tanaka

thématiques avec "Sous le signe de la ligne" regroupant Judith Reigl, Arpita Signh et Bice Lazzari, ou temporelles avec la salle dédiée aux "Années 60" et Carla Accardi, Marcia Hafif, Ilona Keseru et Tess Jaray.

A écouter en préambule à la visite en podcast les introductions réalisées par le Centre Pompidou et à voir dans la même obédience muséographique l'exposition "Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg

 
En savoir plus :

Le site officiel du Centre Pompidou

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Centre Pompidou


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=